A+ A A-

Modigliani

  • Rédigé par  Rédaction
0 avis
Amedeo Modigliani, “Juan Gris” (détail), 1915, huile sur toile. The Metropolitan Museum of Art, New York. Amedeo Modigliani, “Juan Gris” (détail), 1915, huile sur toile. The Metropolitan Museum of Art, New York. © The Metropolitan Museum of Art | Art Resource | Scala, Florence

Le nu féminin, sujet de prédilection de Modigliani avec le portrait à l'asymétrie subtile, occupe les devants de la scène dans cette rétrospective qui opère une relecture de la position novatrice de l'artiste.

Chantre de la beauté féminine, Modigliani a peint une série de nus d'une sensualité élégante et voluptueuse caractérisée par une lumière douce qui accroît le sentiment d'intimité. Tout au long de sa vie, l'artiste connaît de nombreuses et tumultueuses passions ; de chacune de ses égéries, il laisse des portraits comme ceux, d'une grâce classique, de Beatrice Hastings, poétesse et journaliste érudite anglaise ou de Jeanne Hébuterne avec qui il partage les dernières années de sa vie. Avec Elvira, sa créativité rebelle sera pour l'époque trop provocante. En effet, lors de l'unique exposition qui lui sera consacrée de son vivant, à la galerie Berthe Weill en 1917, l'événement connut la censure policière sous prétexte d'indécence. Influencée par Cézanne à ses débuts, Modigliani trahira surtout une fascination pour la Renaissance italienne, dont les lignes sinueuses rappellent la peinture siennoise du XIVe siècle.

 

TATE MODERN
BANKSIDE, LONDRES
WWW.TATE.ORG.UK

 

  • Du: jeudi, 23 novembre 2017
  • Au: lundi, 02 avril 2018
Rédigé par  Rédaction

Actualités liées

 

Dans la même catégorie