A+ A A-

Nature Morte

  • Rédigé par  Rédaction
0 avis
Arthur Paine Garratt, St Mary le Bow, 1908 (détail). Arthur Paine Garratt, St Mary le Bow, 1908 (détail). © Courtesy Guildhall Art Gallery

Quand la tradition de la nature morte rencontre l'art contemporain. "La nature, reflétée par l'art, reflète toujours, avant tout, l'esprit de l'artiste, ses préférences, ses joies, en un mot, sa personnalité" : c'est ce qui, selon E.H. Gombrich, caractérise la nature morte.

Le plus souvent ces compositions de fruits mûrs, coupes remplies de vin, mets délicieux ou instruments de musique, à l'illusion extraordinaire dans le rendu, étaient destinées, au xviie siècle, à décorer les salles à manger. Bien que, selon Félibien, architecte et théoricien français du xviie siècle, la nature morte soit le genre le moins considéré dans la hiérarchie des genres picturaux, les peintres ont réussi à lui insuffler une vie propre et à dépasser la fonction purement décorative pour offrir aux regards des oeuvres invitant à une réflexion sur la vie. Au travers d'une centaine d'oeuvres, l'exposition cherche à illustrer comment des artistes du xxie siècle dont Michael Craig-Martin et Gabriel Orozco, Marc Quinn, Clare Twomey et Michael Raedecker ont redynamiséle genre.

 

GUILDHALL ART GALLERY
GUILDHALL, GRESHAM STREET, LONDRES
WWW.GUILDHALL.CITYOFLONDON.GOV.UK

 

  • Du: vendredi, 22 décembre 2017
  • Au: lundi, 02 avril 2018
Rédigé par  Rédaction

Dans la même catégorie