A+ A A-

Les métamorphoses Pierre

  • Rédigé par  Rédaction
0 avis
Dove Allouche, "Pétrographie RSM_ 4", 2015, tirage gélatino-argentique, monté sur aluminium (détail). Dove Allouche, "Pétrographie RSM_ 4", 2015, tirage gélatino-argentique, monté sur aluminium (détail). © Dove Allouche | courtesy Dove Allouche et Galerie Peter Freeman, Inc. (New York/Paris)

Recelant une véritable puissance tellurique, la pierre n'a jamais perdu son mystère et ne laisse de fasciner, depuis la nuit des temps, ceux qui tentent de lui extirper ses pouvoirs et de les révéler au regard.

D'une pierre à peine entaillée, Picasso fait émerger une Tête faisant écho aux ex-voto antiques ou aux Visages graffités photographiées par Brassaï dans les années 1920, tandis que la Tête héroïque d'Ossip Zadkine (1910) semblent surgir d'elle-même du granit, à l'instar de telle Vénus rupestre du paléolithique supérieur ou de telle effigie d'ancêtre taillée dans le grès... Des idoles cycladiques (3000 avant notre ère) ayant tant fasciné Brancusi et bien d'autres sculpteurs modernes aux pierres allumées ou transpercées de néons de Giovanni Anselmo (1969) et d'Evariste Richter (2008), en passant par "l'autopétrification" photographiée de Claude Cahun (1933), c'est à un passionnant voyageminéral que nous convie le Musée Zadkine.

 

MUSÉE ZADKINE
100 BIS RUE D'ASSAS, PARIS 6e
WWW.ZADKINE.PARIS.FR

 

  • Du: vendredi, 22 décembre 2017
  • Au: dimanche, 11 février 2018
Rédigé par  Rédaction

Actualités liées

 

Dans la même catégorie