Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Les sculptures en mouvement de Ghiorgo Zafiropulo

  • Rédigé par  Rédaction
0 avis
“Pas de bourrée” (détail), 1967. “Pas de bourrée” (détail), 1967. © Gérard Detaille

À Crans-Montana, une exposition célèbre cette année le talent de Ghiorgo Zafiropulo, chantre de la sculpture moderne qui sut si bien cristalliser le mouvement dans le bronze.

Immédiatement, on pense à Degas, dont les petits rats de l'opéra avaient peuplé toiles, pastels et statuettes de bronze. Mais là où l'impressionniste préférait suspendre un instant de pose ou de répétition, Ghiorgo Zafiropulo (1909-1994) plonge, lui, dans l'observation du mouvement, d'un saut, d'une pirouette, tâchant de figer dans un matériau robuste la légèreté des danseurs et danseuses de son époque.

Né de parents grecs installés à Marseille, Zafiropulo a très vite porté son intérêt sur le mouvement, qui l'oriente d'abord vers la scupture animalière, avant que d'heureuses rencontres le dirigent vers la danse contemporaine. L'artiste s'inspirera des plus grands de son temps, fasciné par la puissance de Rudolf Noureev et par la grâce de Margot Fonteyn. À Crans, on rêve désormais de produire le ballet que le chorégraphe Angelo Vergari a imaginé en hommage au sculpteur. Parallèlement à cette rétrospective dynamique, le musée valaisan initié par Bernard et Caroline de Watteville présente de somptueux masques en bois et des paysages inspirés de l'épopée du Râmâyana hindou. Pour prolonger le voyage en pleine sensualité.


BRONZES DE GHIORGO ZAFIROPULO
Musée Art et Collections
7 avenue de la Gare, Crans-Montana, Suisse
Tél. 00 41 27 480 18 06
www.art-et-collections.ch

  • Du: jeudi, 25 janvier 2018
  • Au: dimanche, 28 octobre 2018
Rédigé par  Rédaction

Actualités liées

 

Dans la même catégorie