Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Thomas Lerroy, behind the curtain

  • Rédigé par  Rédaction
0 avis
Sharing on Facebook
Thomas Lerroy, behind the curtain © THOMAS LEROOY & RODOLPHE JANSSEN

Connu pour ses sculptures constituées elles-mêmes de fragments de sculptures détruites, et pour ses Vanités combinant corps de putti et crânes en bronze doré, Thomas Lerooy (né en 1981 à Roulers) nous dévoile ce qui se cache aujourd'hui "derrière le rideau" dans son atelier.

À l'invitation des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, l'artiste nous propose de découvrir un nouveau pan de son art, une série de petits tableaux – formé au dessin et à la sculpture, il est autodidacte en peinture – où se devinent sans difficulté l'empreinte surréaliste, la prédominance de la peinture classique et réaliste, et ce sens de l'énigme caractéristiques de l'art en Belgique. Il y a, à n'en point douter, un même sillage entre René Magritte, les peintures de Thomas Lerooy et celles de son contemporain Michaël Borremans. Présentées aux côtés de frêles sculptures d'oiseaux soulignant la fragilité de l'existence, la liberté convoitée de l'artiste et celle, raréfiée, de penser et de s'exprimer dans notre société pyramidale, les petites toiles ne manqueront pas d'intriguer les visiteurs, connaisseurs ou simples curieux.

 

Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique
3 rue de la Régence, Bruxelles
www.fine-arts-museum.be

 

  • Du: vendredi, 26 avril 2019
  • Au: dimanche, 18 août 2019
Rédigé par  Rédaction

Actualités liées