A+ A A-

"Le dernier, et peut-être le plus grand, de ses oratorios", n'hésite pas à écrire Jean-François Labie dans son indispensable ouvrage sur Händel.