Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

"Je n'ai pas besoin de présenter le plus beau parc de Paris. Une vingtaine d'hectares d'arbres et de pelouses agrémentés de bassins, de statues et de kiosques. Ce fut longtemps un but de promenade bucolique, c'est à présent l'endroit où je cours deux fois par semaine. Pour moi qui n'ai jamais fait de sport, c'est une révolution ! Et les résultats sont stupéfiants. Je me sens véritablement renaître. Un coach m'a progressivement initié à l'effort et j'en tire une source de joie et d'épanouissement."

 

Entre le boulevard Saint-Michel, la rue de Vaugirard, la rue Guynemer et la rue Auguste Comte
Paris 6e

Ces jardins oniriques au cœur de la Bretagne sont nés en 1965 de l'imagination d'un homme, du rêve d'un prince, Peter Wolkonsky. Un paysage botanique romantique, niché dans un domaine de 18 hectares sur les hauteurs de Trézardec, inscrits sur la liste des jardins remarquables.

Ferdinand Bac était un mondain de la Belle Époque doublé d'un artiste qui jouait avec brio de la peinture, de la caricature et de l'écriture. Il était aussi créateur de jardins, un jardinier fantasque qui signait "votre dévot jardinier". Une de ses plus belles réalisations se découvre dans le domaine des Colombières, une propriété mythique qui domine la baie de Menton.

À quelques kilomètres de Sarlat, les jardins de Marqueyssac sont les plus visités du Périgord. Parc romantique, inscrit sur la liste des jardins remarquables de France, il allie histoire et nature, et se distingue par un ensemble de 150 000 buis taillés à la main le long de ses promenades.

"C'est une balade merveilleuse, le petit chemin qui mène à la ménagerie est un rêve. Ouvert en 1794, le zoo est l'un des plus vieux au monde.

"Il m'est arrivé de me perdre dans ce labyrinthe de verdure extraordinairement pensé et réalisé. Il symbolise aussi la Belgique, ce drôle de pays-dédale dans lequel on essaie inlassablement de trouver soit la porte d'entrée, soit l'issue.