A+ A A-

À Venise l'an dernier, le pavillon belge dans les Giardini était un havre de quiétude pour tous les visiteurs de la Biennale 2017.

Persuadé que la beauté est omniprésente, même dans les objets les plus prosaïques, le "paysan normand" s'est très tôt engagé dans la recherche d'un art multiple susceptible de transfigurer le réel.