A+ A A-
 

Chicago, musée à ciel ouvert

  

 

Welcome to Chicago !

Qui connaît le Middle West des États-Unis ? Et quelle est la ville la plus réputée du Middle West ? Chicago !
Une ville que tout le monde croit connaître, mais rares sont ceux qui en ont la même perception.

Sulfureuse, elle l'a été !

Chicago est un des berceaux de la mafia, sous la houlette de son chef légendaire Al Capone (grand truand de l'époque de la Prohibition pour ceux qui l'ignoreraient !).

Éclectique, elle l'assume !

Elle est, avec sa dizaine de surnoms – Wind City, Hogtown (la "cité des cochons"), World Hog Butcher (la "boucherie du monde"), Big Shoulders's City (la "ville des grosses épaules"), etc. – une ville incroyablement diverse.
Survivant à un horrible incendie en 1871, ce qui fut pour elle un malheur, Chicago se transforma en une formidable opportunité. Le terrible sinistre lui permit en effet de rebondir, devenant un véritable laboratoire où des architectes du monde entier vinrent exprimer leurs visions de la modernité, donnant ainsi à la ville son image de marque actuelle et son prestige international.

Artistique, elle l'est assurément.

Chicago se veut la ville de l'art et des arts. Que ce soit son fameux Art Institute avec son incontournable collection d'impressionnistes, que ce soit la multitude d'installations (plus de 200 qui s'ajouteront aux 5000 déjà existantes) ou les sculptures de Calder, Picasso, Dubuffet, Miró, Chagall, etc. cohabitant dans le centre-ville avec son épicentre au Millénium Park, l'art est présent à tous les coins de rue...

Gastronomique : avis aux amateurs !

Outre ses spécialités américaines et du Middle West, Chicago, qui fut longtemps le centre nourricier des États-Unis, est connue et reconnue pour la qualité extraordinaire de sa viande. Ses steak houses sont autant de lieux de rendez-vous incontournables pour les "carnivores connaisseurs", qu'ils soient américains ou issus des quatre coins du monde. Et pour information, sachez que vous ne pourrez pas avoir des steaks de moins d'une livre ! La cuisson sera assurée à 1800 degrés, condition essentielle pour obtenir le fondant chicagoan.

Musicale : à vous de juger !

Vous ne pourrez pas vivre ou visiter Chicago sans tomber sous le charme du jazz et du blues. Les nombreux clubs de la ville comptent parmi les meilleurs des États-Unis. Dans une ambiance enfumée, une voix éraillée vous transportera cinquante ans en arrière sur des nuages afro-américains.

Nous avons été tellement enchantés de découvrir cette ville hors du commun que nous vous encourageons à faire de même, le printemps étant idéal.

Bonne lecture à tous.

Dominique Misson de Saint-Gilles