A+ A A-
 

Liège marche résolument vers l'avenir

  

 

La Cité aux cent clochers

Dans mon désir de découvrir et de faire découvrir la Belgique, j'ai décidé de braquer nos projecteurs sur la ville de Liège. Riche d'un passé qui regorge d'un important patrimoine religieux, témoin d'un glorieux passé, cette "fille de l'Église romaine", comme l'affirme une inscription gravée sur le linteau du portail de sa cathédrale, est déterminée à jouer de ses atouts pour construire son avenir. Elle bouge, se transforme et se modernise.

Capitale économique de la Wallonie, Liège est une ville en plein essor, grâce notamment à son port autonome (le deuxième port intérieur d'Europe de l'Ouest) et son aéroport (premier aéroport européen centré sur le fret). Particulièrement dynamique, la ville et sa banlieue industrielle accueillent de nombreuses entreprises, dans les domaines de l'aérospatiale, les composants optiques, l'armement, la bio-pharma, l'agro-alimentaire et j'en passe : Safran, Amos, FN Herstal, EVS, Eurogentec, Jupiler, Spa, Chaudfontaine, Galler sont autant de noms prestigieux qui font rêver.

De nombreux projets d'envergure sont lancés ou en voie de l'être, démontrant ainsi la volonté de cette ville de s'orienter, vent debout, vers l'avenir. On ne les arrête plus, c'est une véritable dynamique qui s'est installée à Liège. Pour les passionnées de design, ne ratez pas la prochaine édition de la Triennale internationale de Liège, véritable pôle du design wallon qui aura lieu à l'automne 2018. Et pour les gourmands que vous êtes, découvrez une véritable cuisine locale. Je vous recommande de goûter au "boulet à la liégeoise" ou à la "salade liégeoise", tiède et vinaigrée, composée de lard, de haricots et de pommes de terre, et dont on dit qu'elle a autant de recettes différentes qu'il y a de Liégeois. Sans oublier la fameuse "gaufre de Liège", un véritable régal dont le parfum peut embaumer tout un quartier. Tout cela contribue à la renommée de cette fameuse Cité ardente.

Alors, cap sur Liège, une belle ville à moins d'une heure de Bruxelles.

Bonne lecture à tous.

Dominique Misson de Saint Gilles