A+ A A-
 

Histoire de Jardins

  

 

Oh printemps, joli printemps !

 

Printemps qui vient fleurir le temps,
Arrive un jour sans qu'on le voit venir.
Printemps qui vient comme le vent
Souffler sur l'hiver et le faire partir.
Printemps qui vient renaître à nouveau,
Nous caresser la peau et nous faire sourire.
Printemps qui vient avec la douceur,
Accueillir le soleil qu'on avait oublié.
Printemps qui vient nous réchauffer
Arroser les jardins, faire jaillir les fleurs.
Printemps qui vient nous dire je t'aime,
Afin qu'on puisse tout recommencer.

Élodie Santos

 

Cet hiver particulièrement long nous en a fait voir de toutes les couleurs... Du blanc immaculé d'une neige abondante au bleu des flots et des tempêtes qui inondent nos vertes prairies... Tout comme nos villes et nos campagnes, entraînant dans son sillage drames et désolation. Heureusement, Dame Nature fait bien les choses et nous revoilà au seuil de ce nouveau printemps !

Que vous soyez poètes, jardiniers occasionnels, paysagistes confirmés ou tout simplement amateurs de fleurs et de jardins, à vos palettes ! À vos outils : redonnez vite splendeur et vie à ces lieux magiques qui, très souvent, contribuent au bonheur et permettent une respiration dans ce monde de folie où nous vivons.

Aux amateurs et à ceux d'entre vous qui manqueraient un peu d'inspiration, nous vous avons choisi trois superbes jardins français : Marqueyssac en Dordogne, Kerdalo en Bretagne et le jardin des Colombières dans le Midi.

Les jardins suspendus de Marqueyssac comptent parmi les plus beaux jardins romantiques et pittoresques de France. Situés au cœur du Périgord noir, ils offrent à notre vue un intéressant château du XIXe couvert de lauzes et agrémenté de 6 kilomètres de promenades ombragées bordées de 150 000 buis centenaires taillés à la main. Le tracé du jardin aux allées sinueuses, les rondeurs et la taille moutonnante des buis confèrent à cette propriété douceur et romantisme.
Les jardins de Kerdalo sont quant à eux situés dans le département des Côtes-d'Armor. Pensés et imaginés en 1965 par Peter Wolkonsky, ils s'étendent sur 18 hectares. Ce jardin paysager conçut à l'anglaise emprunte cependant différents éléments d'inspiration italienne ou exotique. Il offre l'image d'un monde blotti, clos, à la fois naturel et façonné, dans un univers botanique et romantique. Il faut noter que cette réalisation a été inscrite à l'inventaire des Monuments historiques en 2007, ainsi que sur la liste des jardins remarquables.

Dominique Misson de Saint-Gilles