A+ A A-

Street Art

La reconnaissance enfin!

cover website novembre street art 2014

 


DOM

Street art

De la marginalité à la reconnaissance

Le monde se cherche : un coup à gauche, un coup à droite, les hommes espèrent toujours l'Élu(e) providentiel(le) qui les conduira sur la ligne droite de la sérénité et de la prospérité. En Belgique, la droite revient enfin au pouvoir avec une volonté véritable de changer les choses. Jouant la cohésion entre francophones et néerlandophones, elle est passée outre tous les clivages, se donnant ainsi les moyens du changement : donnons-lui la chance de réussir, car ce succès bénéficiera à tous. Sa réussite serait une belle leçon. Son échec le serait tout autant mais entraînerait sans doute le pays dans une spirale infernale. Alors, de gauche ou de droite, souhaitons que cette nouvelle direction réussisse ! Ne dit-on pas que l'union fait la force ? Alors, messieurs du gouvernement, la balle est dans votre camp. C'est le moment de prouver vos talents et votre attachement au pays.

À travers le monde, des hommes et des femmes exceptionnels consacrent leur vie à la défense du droit des faibles et des opprimés... Le plus prestigieux des Prix Nobel, celui de la Paix, a récompensé deux personnalités connues pour leur engagement en faveur des enfants. Une Pakistanaise et un Indien : qui l'eût cru ? Les deux pays ne vivent pourtant pas le parfait amour ! Malala Yousafzaï, jeune Pakistanaise qui depuis des années milite pour le droit des filles à l'éducation (ce qui faillit lui coûter la vie) et un Indien, Kailash Satyarthi, dont les efforts pour empêcher l'exploitation des enfants en bas âge l'ont occupé sa vie durant. Ce Prix Nobel partagé, ils l'ont bien mérité ! Saviez-vous que, d'après l'ONU, 57 millions d'enfants ne sont pas scolarisés dans le monde, dont 52 % de filles ? Cela donne à réfléchir !

Notre thématique de novembre se penche sur le street art. Éphémère ou non, c'est le mouvement artistique contemporain le plus démocratique qui soit, dans la mesure où les artistes créent et exposent tous dans la même galerie : la rue. Toutes les formes d'art y sont représentées : le graffiti, le pochoir, la mosaïque, l'affichage, les installations... Longtemps décrié il a, progressivement, acquis ses lettres de noblesse jusqu'à devenir un art à part entière, un peu particulier je l'admets. Il vous interpellera sans doute, vous choquera peut-être... Mais je pense qu'il ne vous laissera pas indifférents. J'ai voulu cette thématique largement illustrée, pour nous faire connaître un autre univers et vous faire découvrir de nouveaux talents.

Merci de votre fidélité!

Dominique Misson de Saint-Gilles

Présidente