A+ A A-
 

Seychelles : où rêve devient réalité

  

 

Le jardin d'Éden existe ! Je l'ai rencontré.

À chaque atoll, sa légende. Celles des Seychelles en feraient pâlir plus d'un. Au temps où les dieux et les déesses habitaient encore sur terre, cette perle de l'océan Indien était la demeure de la déesse Ephélia. En quête de l'amour éternel, elle finit par le trouver en Ecliptus, "Prince de la Mer". Et leur légende romantique perdure encore de nos jours.

Né voilà des millions d'années, l'archipel des Seychelles est composé de 115 îles qui sont un véritable royaume pour les tortues géantes. Au fil des siècles, les îles vont recevoir nombre de visites de navigateurs de toutes origines, arabes, portugais, anglais ou français. Tous furent fascinés par la faune et la flore extraordinaires de cet archipel, qui, fort heureusement, demeurent préservés et suscitent l'admiration de ceux qui les découvrent.

De 1680 à 1730, les Seychelles deviennent le repaire de pirates chassés des Caraïbes. Sur tout l'archipel bruissent encore des noms de bandits célèbres : Hodoul, Boudin, Avery, Kid, Halsay ou Taylor. Une vieille légende raconte même qu'Hodoul y aurait enterré son fabuleux trésor, faisant de ce coin du monde le domaine de prédilection des chasseurs de trésors. Aux Seychelles, on prétend souvent, de quelqu'un qui a fait fortune, qu'il a trouvé un trésor dans son jardin ! Avis aux amateurs !

Avec bonheur, les dirigeants des Seychelles ont très vite pris conscience de l'importance et de la richesse du patrimoine de leur pays, y prenant soin avec une attention on ne peut plus grande. Tout est donc mis en œuvre pour sauvegarder ce trésor dont la nature a gratifié les Seychellois. Un trésor désormais au firmament, de par l'inscription de la Vallée de Mai au Patrimoine mondial de l'humanité.

Alors, n'attendez plus. Faites vos valises, foncez-y... Je suis sûre que vous en reviendrez complètement addicted !

Cette année, L'Eventail fête ses 130 ans d'existence ! Quelle fierté ! Que de chemin parcouru, de rencontres passionnantes, de moments forts. Nous n'oublions pas que cette revue, votre revue, existe grâce à vous et nous tenons à vous en remercier du fond du coeur.

 

Dominique Misson de Saint Gilles