A+ A A-
 

Nature & chasse, le retour du loup en Belgique ?

  

 

On dit que l'habit ne fait pas le moine. Et pourtant... Depuis que nous avons emménagé dans nos nouveaux locaux, non seulement toute l'équipe, mais aussi notre esprit d'équipe, se sont dynamisés. Un vent de fraîcheur souffle sur notre rédaction. Les idées fusent, et l'ambition de vous séduire s'en trouve encore renforcée, tout comme notre volonté de vous apporter toujours plus.

Notre ligne de conduite se résume aujourd'hui en deux fondamentaux qui sont devenus pour nous notre étoile polaire :


• Les racines du passé, qui sont notre ADN (car – le saviez-vous ? – L'Eventail fêtera cette année ses 130 ans !)
• Les ailes du futur, qui sont notre MOTEUR (car, rester dans l'actualité tout en étant tourné vers l'avenir est certainement notre gage de pérennité).

Certains me diront : "Pourquoi avoir déménagé, alors que vous étiez si bien avenue Montjoie ?" Certes ! Mais lorsque nous sommes tombés sur cette maison, née lors de la création de L'Eventail, notre sang ne fit qu'un tour, et notre imagination se fit débordante. Notre envie de marquer dignement cet événement n'a eu d'égal que notre désir, avec mon époux Jacques Berrebi, d'édifier un bel écrin pour ce joyau, qu'est votre revue, notre L'Eventail.


Dans notre numéro de septembre, où chasse et nature sont à l'honneur, abordons le château de Chambord pour y découvrir comment une gestion intelligente de la nature y est mise en œuvre. Découvrons des coins bénis des dieux et qui sur terre sont entre des mains d'hommes responsables qui savent en prendre soin. Et surtout rendre à Dame Nature les cadeaux qu'elle nous fait. Enfin, allons à la rencontre d'une nouvelle race de chasseurs : les chasseurs aménageurs.


Ce numéro de rentrée n'a pas oublié les derniers highlights de la mode féminine automne- hiver et comme les couturiers ont décidé de se la jouer boyish, nous les avons suivi, pour vous, dans leurs fantasmes. Côté matières, on aime le velours et le lamé mais le grand gagnant de cette année reste certainement le cuir. Côté couleurs, on aimera le rouge et le gold, le bleu devient le nouveau noir, le décalé, on revisite le style preppy avec une touche plus rock ou plus sage, on donnera une touche masculine à notre dressing avec des volumes XXL. Bref, on revisite et on s'amuse pour se créer un style qui nous ressemble.

Je voulais profiter de l'occasion qui m'est donnée pour remercier et féliciter toutes les équipes qui ont permis à notre rêve de la chaussée de Waterloo de devenir réalité. Et en tout premier lieu, les services de l'urbanisme de la commune d'Uccle (Madame Lescaut et Monsieur Cools), notre architecte Jorge Slautsky (originaire d'Argentine comme son nom ne l'indique pas), l'entreprise générale Socatra (dirigée par Alexandre De Cesco assisté de son responsable Gilles Sanderson) et enfin la conjugaison d'un talentueux couple belgo-français d'architectes d'intérieur, Hélène et Olivier Lempereur, sans oublier notre jeune paysagiste, Nicolas de Villenfagne qui a su créer une superbe harmonie entre les abords et les terrasses.

Alors n'hésitez pas, si vous passez par là, à venir jeter un coup d'œil à notre nouveau cadre de travail. Ce qui nous ravirait...

 

Dominique Misson de Saint Gilles