A+ A A-

Art & Culture

Chronique de la Croisette : Colère, amours et récompenses

Cinéma

L'attente a été longue. Très longue. Et le suspense entier, au fil des 21 films en compétition. Alors que la mélodie «Avec le temps» (de Léo Ferré) berce l'inéluctable fin du festival, le maître de cérémonie Edouard Baer salue Terry Gilliam dans la salle: «il en a fallu des combats pour être là» lance-t-il au réalisateur de «L'homme qui tua Don Quichotte », film de clôture (et hors compétition). Facétieux Edouard Baer qui s'adresse à la Présidente australienne, dans un anglais «fleuri». «Nous vous admirons» déclare d'emblée Cate Blanchett, rendant un vibrant hommage aux deux grands absents de Cannes, Kirill Serebrennikov et Jafar Panahi, dont les films étaient en compétition.

Lire la suite >>
Vidéo : stand-up historique de Patrick Weber, "Mon histoire belge"

Scène et spectacles

Le 26 avril dernier, pour L'Eventail, Patrick Weber présentait, en avant première au Cercle Gaulois, son stand-up historique "Mon histoire belge".

Lire la suite >>
Chronique de la Croisette : Les marches des femmes

Cinéma

Quatre-vingts deux femmes, en rangs serrés, avancent, en silence, sur le tapis rouge. En haut des marches, Cate Blanchett et Agnès Varda. Le collectif 100% féminin a signé, ici à la Croisette, une charte pour favoriser la parité et la diversité dans le 7e art. Une première.

Lire la suite >>
Chronique de la Croisette : une montée des marches caliente !

Cinéma

Mardi, jour férié. Le bitume disparaît sous les voitures de luxe et les festivaliers en tenue de soirée tandis que des spectateurs privilégiés se préparent à la fête. Dès 18 heures, les paillettes sont de retour sur les marches du Palais des Festivals. Une montée des vingt-quatre marches caliente pour la cérémonie d'ouverture de la 71e édition du Festival de Cannes.

Lire la suite >>
Pierre Bergé sous toutes les coutures

Littérature

Familier des puissants, conquérant, mécène, philanthrope, militant, imprévisible et frivole, tranchant et implacable à ses heures, Pierre Bergé (1930-2017) échappe à toute définition. Il laisse derrière lui le mystère d'une personnalité aussi impressionnante qu'insaisissable. Yann Kerlau dévoile ici les multiples visages d'un visionnaire qui, contre vents et marées, a su préserver un patrimoine unique : la maison Yves Saint Laurent. Le portrait flamboyant d'une figure du XXe siècle.

Lire la suite >>
Les collectionneurs du Soleil Levant

Marché de l'art

Le 15 avril s’est ouvert au Japon, une expo de Jean-Luc Moerman. C’est la galerie Nichido qui accueille les courbes vibrantes d’énergie de l’artiste belge. L’occasion pour Eventail.be de se pencher sur ses observations à propos les collectionneurs nippons.

Lire la suite >>
Je suis couturier, en cinq mots

Expositions

Azzedine Alaïa nous a quittés en novembre 2017. Il voulait que sa maison, ses ateliers, son lieu de vie devienne une fondation. Ses vœux s'exaucent. Premier rendez-vous ? Une expo 100 % Alaïa.

Lire la suite >>
Quand la propagande s'invite à Udine

Cinéma

On l'a surnommé « le Steven Spielberg chinois ». Feng Xiaogang (né à Pékin en 1958) est comme son collègue américain un champion du box-office dans son pays natal. Il s'est illustré dans tous les genres mais après avoir signé des comédies à succès il s'est surtout consacré ces dernières années à des drames historiques.

Lire la suite >>
Udine : le Far East Film Festival fait le grand écart

Cinéma

Dans une crise de passion adolescente, deux inséparables copines de 15 ans décident de se donner la mort simultanément. C'est le point de départ de The Promise, quatrième long métrage du cinéaste thaïlandais Sophron Sakdaphisit. Le gaillard s'est fait connaître dans son pays comme un maître du film de terreur. Avec la complicité de trois scénaristes, il nous offre ici un récit angoissant dont le ressort dramatique est une trahison.

Lire la suite >>
Le Livre de la Jungle au Théâtre du Parc

Scène et spectacles

C'est entendu, Le Livre de la jungle est un recueil de nouvelles écrites par Rudyard Kipling à la fin du XIXe siècle. Pourtant, aujourd'hui quand on évoque Mowgli, Akela, Bagheera, Shere Khan et autre Baloo, les images (et la musique) qui viennent tout d'abord à l'esprit sont celles de la version que les studios Disney en firent en 1967.

Lire la suite >>