Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Avant d'être galeriste, Tom D. Jones est lui-même un photographe renommé. Il compte d'ailleurs parmi les rares Belges à avoir remporté le prestigieux Hasselblad Master Award en 2012.

Qu'on ne s'y trompe pas : il s'agit bien de photographies, même si de prime abord, l'œil verrait une série de dessins crayonnés.

Implantée à Anvers, mais bénéficiant elle aussi de deux espaces d'expositions à Knokke, la galerie Zuid défendquelques-uns de ses artistes durant tout l'été à travers deux expos de groupe.

Même si l'enseigne a ouvert tout récemment un quatrième espace d'exposition à Bruxelles, au cœur du quartier du Sablon, c'est toujours à Knokke que vibre d'abord l'Absolute Art Gallery.

De l'art et de la maroquinerie fine, c'est le concept des créations arts2be, en série limitée ou même en pièce unique sur commande. On parle ici de design sur mesure, et surtout (c'est là toute l'originalité) une œuvre d'artiste y est associée.

La Diamond Experience à Maasmechelen Village est un concept exceptionnel, à la fois pop-up boutique et musée, qui permet au visiteur d'acquérir des diamants non sertis, livrés avec un certificat unique ou des pièces de haute joaillerie.

Espérons que la soirée sera ensoleillée, ce qui n'est pas toujours le cas, car pour cette nouvelle édition du Carré Rive gauche, le thème est... la dolce vita !

"Même si j'aime profondément l'art contemporain, j'ai un attachement pour l'art moderne. C'est grâce à Marcel Fleiss et à son fils David que j'ai rencontré le comité Picabia et pu réaliser de magnifiques tapis d'après des dessins originaux.

"Cette petite île étonnera l'Europe", écrivit Jean-Jacques Rousseau, sans se douter qu'elle engendrerait un jour le "successeur de Charlemagne". Bien plus tard, à Sainte-Hélène, en dictant son Mémorial, l'empereur déchu et exilé dira : "Quels souvenirs la Corse m'a laissés ! Je jouis encore de ses sites, de ses montagnes : je la foule, je la reconnais à l'odeur qu'elle exhale."

Entre grosses têtes d'affiches (Arcade Fire, Kendrick Lamar, N.E.R.D.) et figures essentielles du paysage musical belge (Oscar & the Wolf, J. Bernardt), entre le gratin de la scène indie-rock (John Maus, Grizzly Bear, The War on Drugs, Protomartyr) et quelques noms bien connus des radarsde L'Éventail (Benjamin Clementine, Bonobo), l'édition 2018 de Pukkelpop a tout pour séduire. Comme chaque année, finalement.