Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Entre-Temps… Brusquement, et ensuite

  • Rédigé par Rédaction
1 avis
Dans le cadre solennel de l’Église Saint-Just, Tom Sachs nous raconte l’histoire de l’esclavage. L’imposante maquette du Victory, navire de ligne du XVIIIe siècle, en incarne la logique. Mais à l’intérieur du vaisseau, on découvre, placées comme l’étaient les esclaves lors de leur traversée de l’Atlantique… des poupées Barbie Dans le cadre solennel de l’Église Saint-Just, Tom Sachs nous raconte l’histoire de l’esclavage. L’imposante maquette du Victory, navire de ligne du XVIIIe siècle, en incarne la logique. Mais à l’intérieur du vaisseau, on découvre, placées comme l’étaient les esclaves lors de leur traversée de l’Atlantique… des poupées Barbie Courtesy de l'artiste, de la galerie Thaddaeus Ropac, Tom Sachs Studio et de la Biennale 2013 © Philippe Fuzeau

Pour l’édition 2013 de la Biennale de Lyon, Gunnar B. Kvaran, son commissaire, a invité des artistes du monde entier qui travaillent dans le champ narratif

et expérimentent, à travers leurs œuvres, les modalités et les mécanismes du récit. En résulte des œuvres récits, des formes extrêmement variées, utilisant une multiplicité de registres, matériaux et techniques.Roland Barthès écrivait : « Les récits du monde ne sont plus seulement innombrables; ils sont aujourd’hui omniprésents, installés au cœur même de la vie quotidienne. »

Jusqu’au 5 janvier - 3 rue du Président Edouard Herriot à Lyon - www.biennaledelyon.com
Rédigé par Rédaction

Dans la même catégorie