A+ A A-

Tous à Milan!

  • Rédigé par S.W.
0 avis
Un des trois pavillons chinois pour Mlian Un des trois pavillons chinois pour Mlian © Vanke

Entre le Salone internazionale del Mobile (auquel l'édition papier consacre une large place en mois d'avril), l'Expo Universelle et les sateliites, institutionnels ou pas, qui se greffent aux deux géants culturels, Milan est devenue la destination culturelle de la saison. Sì, sì,... Aperçu.

 

Expo Milan 2015, clé du changement ?

Avec un thème central aussi ambitieux que "Nourrir la planète, l'énergie pour la vie", l'Exposition universelle de Milan 2015 place la barre haut ! Pour la première fois dans l'histoire des Expositions universelles, cela ne sera pas simplement le progrès humain qui sera mis en avant mais une problématique mondiale large et interconnectée.

 

"Pensons nous aussi au concept de nourrir la planète, de créer de la culture et développer le sens du beau et du bienfait, tout ça avec la créativité typiquement italienne." Claudio Luti, président de Kartell, ambassadeur de l'Expo Milano 2015

 

L'événement est vu comme une occasion d'ouvrir davantage au dialogue et à une coopération à plus grande échelle entre les pays, les organisations et les entreprises pour arriver à des stratégies communes afin d'améliorer la qualité de vie et soutenir l'environnement. 2015 marque l'échéance pour les Objectifs du Millénaire énoncés par l'ONU en 2000. L'occasion de faire un bilan – pas glorieux – mais aussi de proposer d'autres solutions. Optimisme, quand tu nous tiens!

Alors que de nombreux produits et technologies ont vu leur lancement lors des Expositions universelles – la moissonneuse-batteuse à Londres en 1851, l'ascenseur en 1853 à New York, les premières machines à coudre de Paris en 1855, le téléphone en 1876 à Philadelphie, la première ligne d'assemblage pour automobiles en 1915, la télévision en 1939, etc. –, aujourd'hui ce sont des problématiques nécessitant des approches plus complexes et multidisciplinaires qui sont développées. L'idée sous-jacente étant néanmoins de toujours présenter le meilleur de soi-même (n'y perdons donc pas notre esprit critique...).

 

L'architecte namurois Patrick Genard orchestre la création fédérale du pavillon belge. Du nord au sud, ses collaborateurs ont joué « réellement » le jeu confie-t-il. Entièrement composé de matériaux recyclables, il est librement inspiré des toits caractéristiques des fermes de notre pays et des serres de Laeken. © Patrick Genard & As.

 

L'alimentation constitue une exigence vitale pour l'humanité ; elle fait partie de nos besoins primaires. À Milan, quelque 140 pavillons, pour (presque) autant de pays différents, proposent des solutions destinées à garantir des aliments sains, en quantité suffisante pour tous, dans le respect de la nature et de ses équilibres délicats tout en évitant les excès et l'injustice alimentaire. Chacun reflète sa propre culture, et chaque proposition se développe en rapport avec les composantes de cette dernière. Se comprendre, coopérer au niveau international étant une des clés pour atteindre les objectifs communs, les ambassadeurs des pays auront du pain sur la planche...

Mais qui sera présent précisément ? Sous quelle forme et avec quelle solution ?

Suite de l'article en page 33-35 de L'Eventail d'avril, dès à présent en librairie

Expo Milan 2015
www.expo2015.org

 

Off...

 

I'll Be There Forever/The Sense of Classic est une initiative de la célèbre marque italienne Acque di Parma. Dans un joyeux patrimonial datant du XVIIe siècle, le palazzo Cusani, situé au coeur de Milan, un dialogue entre passé et présent est instauré par Cloe Piccoli, commissaire de l'exposition. Des artistes actuels italiens s'inspirent des plus anciens, s'en nourrissent mais comment ? C'est le processus, qui peut être personnel ou collectif, d'appropriation de références culturelles (la Renaissance, Giotto ou Léonard, le cinéma de Fellini, etc.) qui est décortiqué... Oeuvres commandées à Massimo Bartolini, Paola Pivi, etc. Rencontre.

 

La palazzo Cusani, une joyau architectural milanais © Droits réservés

 

« Sont dit classiques les livres qui constituent une richesse pour qui les as lus et les as aimés (...). » Italo Calvino

 

 

Eventail.be - Acqua Di Parma est un véritable mécène, relai et soutien inconditionnel à la culture italienne et son patrimoine. Comment définiriez vous cette mission?

Cloe Piccoli - "I'll Be There Forever – The Sense of Classic" s'inscrit dans la suite logique de l'engagement d'Acqua di Parma envers l'art et la culture. Depuis de nombreuses années, la marque a montré sa passion et sa dévotion pour diverses formes d'art, du ballet à la musique, en soutenant de grands artistes italiens de renommée internationale, comme Roberto Bolle et Uto Ughi, jusqu'aux arts plastiques, avec le support à l'historique Collection Peggy Guggenheim. Cet engagement se retrouve dans de nombreuses initiatives et événements ainsi que dans de prestigieuses publications comme Essenza di Parma, Il Giardino Nobile et La nobiltà del Fare.

 

Paola Pivi, Senza titolo (zebre), 2003. Courtesy Massimo De Carlo © Hugo Glendinning

 

- Pour l'expo, qu'est ce qui a justifié votre sélection d'artistes (outre le fait qu'ils soient italiens, actuels et reconnus sur le scène internationale)?

- Tous ces artistes ont noué une relation forte avec l'idée de Classique, pas de façon traditionnelle ou littérale mais dans un sens plus contemporain et plus dialectique, c'est delà que vient le titre The Sense of Classic. Ces artistes interprètent la notion du "classique" de manière nouvelle et suprenante. Ils s'inspirent d'époques et de lieux différents, de matériaux et technologies variés, qu'ils investissent d'une richesse de sens extraordinaire.

 

- Si on se base sur la définition d'Italo Calvino, quel serait votre « classique »?

- "Sont dits classiques les livres qui constituent une richesse pour qui les a lus et aimés", écrit Italo Calvino, "Les classiques sont des livres qui exercent une influence particulière aussi bien en s'imposant comme inoubliables qu'en se dissimulant dans les replis de la mémoire par assimilation à l'inconscient collectif ou individuel." J'aime l'idée qu'a Calvino du classique, celle d'un souvenir qui nous tient à coeur, d'un sentiment d'appartenance mais aussi d'un processus qui créé de nouvelles relations entre différents éléments, donnant forme à de nouvelles possibilités, de nouvelles imaginations à travers l'histoire, mêlant passé présent et avenir.

 

I'll Be There Forever
Du 15 avril au 4 juin
Palazzo Cusani, Milan
www.acquadiparma.com
 
Rédigé par S.W.

Actualités liées

 

Dans la même catégorie