Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Les dessous de la dentelle

  • Rédigé par S.W.
0 avis
Cristobal Balenciaga dans sa maison de couture, Paris, 1950 Cristobal Balenciaga dans sa maison de couture, Paris, 1950 © Gyenes, Fonds Gyenes, Biblioteca Nationale de Espana

Difficile d'imaginer autre territoire que celui des Flandres pour accueillir une exposition consacrée à un textile qui est inscrit dans l'ADN de son histoire industrielle. Quel créateur a magnifié la dentelle comme personne ? La Cité de la Mode à Calais expose cet été le véritable hommage d'un maître, Cristobal Balenciaga, à une matière, la dentelle. Et inversement.

Né en 1895 au Pays basque espagnol, Cristobal Balenciaga commence à coudre pour aider sa mère à faire vivre sa famille. Alors qu'éclate la guerre d'Espagne, en 1936, il ouvre à Paris une maison de haute couture. Entre son pays et la France, ses influences sont multiples (Goya, Zurbarán ou encore Madeleine Vionnet et Jeanne Lanvin) et son style est admiré par ses confrères (particulièrement Christian Dior), la presse mais surtout une clientèle diversifiée où se côtoient stars de l'écran, princesses et autres membres du gotha européen.

 

 Cristobal Balenciaga, robe de grand soir en dentelle de Dognin, 1951 © Henry Clarke Corbis

 

Le propos de l'exposition calaisienne se déploie sur trois niveaux. D'abord l'histoire sociale avec la mise en relation de l'utilisation de la dentelle au regard des codes du savoir-vivre de l'époque. Ensuite, à travers la mode et la réponse de Balenciaga à ce besoin de paraître jeune qui se développe à la fin des années 1950. Enfin, en explorant les techniques de création des fabricants tels que Marescot, Dognin ou Brivet et leurs matières : dentelle de laine, tulles, créponnées, etc.

 

Balenciaga, magicien de la dentelle
Jusqu'au 31 août --> Prolongée jusqu'au 27 septembre!
Cité internationale de la Dentelle et de la Mode de Calais
135 quai du commerce, Calais
www.cite-dentelle.fr
Rédigé par S.W.

Media

Actualités liées

 

Dans la même catégorie