Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 649
A+ A A-

Rops/Fabre : Facing time #artenpleinair #summertime

  • Rédigé par LN
0 avis
La tortue de Rops perchée au sommet de la citadelle fera-t-elle l'objet d'une campagne de crowdfunding? Une partie des Namurois en rêve en tous cas... La tortue de Rops perchée au sommet de la citadelle fera-t-elle l'objet d'une campagne de crowdfunding? Une partie des Namurois en rêve en tous cas... © peggymalou

«Si je devais voler une oeuvre dans un musée, ce serait la Pornocratès de Félicien Rops.» Cette phrase de Jan Fabre dans une interview en 2011 est le début du projet Rops/Fabre : Facing time. Détails.

Jusque fin août, Namur accueille l'artiste-innovateur, plasticien, homme de théâtre et auteur Jan Fabre pour une rencontre posthume avec Félicien Rops... Le résultat? Un parcours inédit dans les musées et en plein air à travers la ville. Sept lieux accueillent les œuvres multiples des deux artistes hors-normes. Au Musée Félicien Rops et à la Maison de la Culture, les œuvres exposées montrent les thématiques communes des deux hommes (mort, place de l'artiste dans le monde qui l'entoure,...). Cela ressemble à une véritable rétrospective de Fabre tellement les créations montrées (dessins, installations, vidéos,...) sont nombreuses (plus de 250 !) et parfois inédites.

 

Fabre
Jan Fabre, L'Homme qui porte la croix, 2014, bronze silliconé,. Coll. Linda et Guy Pieters, Sint-Martens-Latem  © Attilio Maranzano, 2015

 

 

À la Citadelle, au Jardin du Mayeur et au Palais provincial: des sculptures de Fabre en plein air métamorphosent Namur. A l'église Saint-Loup, le philosophe Bernard-Henri Lévy va décrypter les visions « baudelairiennes » des deux artistes. Enfin, au Théâtre Royal sont présentés deux spectacles de Fabre.

A souligner : les nombreuses activités en parallèle de l'exposition : visites guidées, ateliers, conférences, stages,...

Rops/Fabre : Facing time
Jusqu'au 30 août
Plus d'infos : www.ropsfabre.be
 
Rédigé par LN

Actualités liées

 

L'art prend l'air

 

Dans la même catégorie