A+ A A-

Les dessous des œuvres: Saint Georges

  • Rédigé par Louis de Biasin
2 avis
Luc Tuymans, Saint Georges (détail), 2015, huile sur toile, 172 × 375 cm. Luc Tuymans, Saint Georges (détail), 2015, huile sur toile, 172 × 375 cm. Courtesy Luc Tuymans © Tous droits réservés

Chaque mois, en marge de l'agenda "art des XXe et XXIe siècles" de L'Eventail, décryptez une œuvre d'art issue de l'exposition phare du moment sur Eventail.be. Octobre est le mois de saint Georges, ce héros contemporain exposé au Mac's. 

La série Les dessous des œuvres s'initie avec une peinture monumentale de l'artiste belge Luc Tuymans, commande spéciale pour L'homme, le dragon et la mort. La gloire de Saint Georges, une exposition qui se tiendra au Mac's à partir du 18 octobre...

La vaste toile de Luc Tuymans frappe par l'absence du héros martyr, du dragon qu'il terrasse et de la princesse, enjeu du combat – les trois éléments clés de l'iconographie habituelle. Restent l'horizon flou et les silhouettes fantomatiques de cinq spectateurs vus de dos, qui semblent être les témoins silencieux et presque indifférents d'un spectacle non visible. Dans la légende de saint Georges, après avoir livré la princesse au dragon, les "lâches citadins" s'étaient retranchés derrière les murailles de la ville pour assister de loin et sans réagir au combat. Ici, placés à l'avant-plan du tableau, les spectateurs passifs deviennent le cœur de la réflexion du peintre contemporain. Ainsi Luc Tuymans nous invite-t-il à nous interroger sur notre comportement face aux images d'une actualité toujours plus violente, que nous regardons quotidiennement sur nos écrans, à la fois victimes et complices d'un système. Le mythe de saint Georges adopte de cette façon une lecture contemporaine, plus humaine et dénuée de son caractère fantastique.

Ne pas manquer Saint Georges et le dragon. Un héros contemporain. en page 62 de l'édition d'octobre.

L'homme, le dragon et la mort. La gloire de saint Georges
Musée des Arts contemporains (Mac's), Grand-Hornu
Du 18 octobre au 17 janvier 2016
www.mac-s.be
 
Rédigé par Louis de Biasin

Actualités liées

 

Dans la même catégorie