A+ A A-

Week-end festif avant transformation pour le Musée royal d'Afrique centrale

  • Rédigé par Rédaction
1 avis
Le musée, oeuvre architecturale datant de 1910 et réalisée par Charles Girault Le musée, oeuvre architecturale datant de 1910 et réalisée par Charles Girault © MRCA

Le Musée royal d’Afrique centrale fermera ses portes ce 1er décembre pour une durée de 3 ans afin de subir un lifting en profondeur et de voir sa muséographie complètement repensée.

Le musée avait été imaginé en 1897 par Léopold II pour mieux faire connaître le "travail de développement et de civilisation" de la Belgique au Congo… Les mentalités ont (heureusement !) évolué depuis et cette époque est définitivement révolue. Un peu comme cette vision colonialiste planant sur les collections, l’infrastructure du bâtiment de 1910 n’est plus adaptée aux exigences actuelles. L’architecture de palais néo-classique à la française développée par le Français Charles Girault avec son escalier monumental, sa coupole coiffant l’ensemble et ses lambris de marbre ont un certain charme légèrement désuet… En 2016, un vent nouveau soufflera sur l’institution. Entre-temps, une partie des collections voyagera et l’institut scientifique attaché au musée continuera ses recherches et autres travaux.

Un musée qui dort mais des collections qui vivent

Dans le cadre de cette fermeture, l’immense pachyderme empaillé faisant partie des collections ferra un trajet exceptionnel jusqu’à Malinnes, au Technopolis. Samedi matin, amateurs d’éléphant, petits et grands, ne manquez pas cet extraordinaire rendez-vous ! Par ailleurs, le Musée royal d’Afrique centrale sera l’invité d’honneur de la BRAFA (dont L’Eventail est partenaire depuis de nombreuses années maintenant) et offrira aux amateurs et professionnels du monde de l’art l’occasion de découvrir, à travers l’exposition Singular collection, ses plus belles pièces mais également d’autres reprises non pour leurs qualités esthétiques mais plutôt leur singularité, leur rareté et leur histoire.

« L’ancien musée » est visitable gratuitement tout le week-end (30 novembre et 1er décembre de 10 à 18h).

L’occasion de (re)plonger une dernière fois dans cet univers qui ferra bel et bien partie d’un monde révolu.

Au programme :

Samedi, vous pourrez  assister au départ d’une des pièces phares du musée : le grand éléphant empaillé. Un transport exceptionnel l'emmènera à Technopolis à Malines.
 Programme détaillé en cliquant ici.

 

Dimanche: Place à la musique : chants et danses du Burundi, chants gospel de Zion, chants polyphoniques et autres représentations d’artistes tels que Fredy Massamba.

Programme détaillé en cliquant ici.

 

Nota Bene, l’accès au musée se fait par un passage entre le bâtiment du musée et le Pavillon Stanley (côté Louvain) car des grilles de chantier sont déjà installées autour du musée.

 

www.africamuseum.be

www.brafa.be

www.technopolis.be

Rédigé par Rédaction

Media

Freddy Massamba sera dimanche au Musée royal d'Afrique central © Droits réservés

Dans la même catégorie