A+ A A-

BRAFA: nouveautés 2014!

  • Rédigé par Louis Richardeau
0 avis
Le stand de la galerie Bérès lors de l'édition 2013. Le stand de la galerie Bérès lors de l'édition 2013. © Franck Saada

Depuis janvier 2013, Harold t'Kint de Roodenbeke assure la présidence de la Foire des Antiquaires. Juriste, galeriste bien connu sur la place de Bruxelles et à l'étranger, cet énergique quadragénaire met toute sa compétence pour dynamiser cet événement et révéler des cultures multiples et complémentaires. Au cours d'un entretien mené en sa galerie, il nous explique sa stratégie pour la Brafa 2014.

L'Eventail – Un nouvel habillage visuel et médiatique mis en place, est-ce la nouvelle touche de la Brafa 2014 ?
Harold t'Kint de Roodenbeke Il n'y a pas une touche unique mais un faisceau de nouveautés. Cette foire qui a cinquante-neuf ans a vécu une évolution graduelle. Le changement majeur a été le déménagement vers Tour & Taxis. Nous sommes dès lors passés de 50 à 130 exposants, dans un nouvel écrin, mieux adapté en termes de surface, de parking et d'accès. À partir de cet exercice 2014, la communication visuelle et médiatique s'impose un style neuf : notre volonté est de proposer un message plus clair, plus direct, plus universel. Le chef-d'œuvre emblématique peint par van Eyck véhiculait une période et une certaine vision de l'art. Notre travail avec les graphistes privilégie l'idée que quand on va voir l'affiche, l'information est instantanément perçue. Brafa est désormais devenu un sigle reconnaissable, adopté par le public et nous le revendiquons. La fraîcheur du bleu, le fond animé de quelques lignages dynamiques s'inscrivent dans la modernité. À cela, viennent s'ajouter la reprise en profondeur du site Internet plus facile à manier et l'accompagnement des réseaux sociaux.

– Il y a aussi quelques innovations dans le programme...
Pour ce qui concerne des innovations dans le programme proprement dit, nous maintenons l'exigence tant au niveau des galeries invitées qu'au niveau de la promotion médiatique. Lors de la conférence de presse, nous avons reçu beaucoup de journalistes étrangers. À cet égard, notre souci était non seulement de convoquer la presse étrangère pour la Brafa 2014 mais aussi d'offrir aux journalistes un menu de programmes alternatifs. Je pense au "Collectors Club" qui invite de petits groupes de collectionneurs, avec visites d'expositions. On a aussi créé la carte "Privilèges", carte que les marchands peuvent envoyer à leurs clients : elle permet d'avoir des avantages en nuits d'hôtel, des entrées à des expositions et des musées gratuits, et pourquoi pas des visites privées d'une collection.

Découvrez la suite de l'interview d'Harold t'Kint dans l'édition de Janvier de L'Eventail. En vente dans les meilleures libraires ou sur via l'App Store pour une lecture sur iPad!

Brafa – Brussels Antiques and Fine Art Fair 2014
Du 25 janvier au 2 février
Tour & Taxis, Bruxelles
Tous les jours de 11 à 19 h ; le jeudi 30 janvier, de 11 à 22 h
www.brafa.be
Rédigé par Louis Richardeau

Dans la même catégorie