A+ A A-

Je suis couturier, en cinq mots

  • Rédigé par Sybille Wallemacq
1 avis
Je suis couturier, en cinq mots © Courtesy Azzedine Alaïa

Azzedine Alaïa nous a quittés en novembre 2017. Il voulait que sa maison, ses ateliers, son lieu de vie devienne une fondation. Ses vœux s'exaucent. Premier rendez-vous ? Une expo 100 % Alaïa.

Hommage

C'est l'historien de la mode Olivier Saillard qui est le commissaire de l'exposition construite tel un hommage au couturier franco-tunisien. "De toute les œuvres de couturier, celle de Azzedine Alaïa est à mes yeux la plus intacte, la plus intouchée. Parce que nés de ses mains, les robes ou les manteaux continuent de garder des années plus tard le charme vrai de l'éclosion. Face à eux, on ne devient plus conservateur mais on se veut protecteur", confiait-il.

 

 
© Lord Snowdon, 1990

 

Le noir

Ici et là, quelques pointes de couleurs viennent se rappeler au nuancier de la sélection du commissaire d'exposition. Ce sont le blanc et le noir qui dominent, largement. Comme pour se garder des tendances qui rythment les années : "Le noir pur sert son dessein de sculpteur véritable car le noir précise une idée sans la diluer comme le font les autres couleurs."

 

 
© Andrea & Valentina

 

Le blanc

Dans les blancs de craie ou les blancs plâtre, Alaïa se souvient de ses années d'études à l'école des Beaux-Arts de Tunis. Que cela soit dans une simple toile de coton ou dans une noble mousseline, sa maîtrise des tissus est totale et il fait naître des robes intemporelles.

 

 
© Andrea & Valentina

 

Lévitation

La scénographie, les bustes utilisés pour la présentation des créations et le podium lumineux sur lesquelles elles reposent donnent une véritable impression de lévitation à l'ensemble. Comme si ces robes traversaient les âges et s'offraient au futur sans sourciller.

 

 
© Andrea & Valentina 

 

Architecte

"Je suis couturier", affirmait Azzedine Alaïa. Il est le digne héritier de ces couturiers architectes qui maîtrisaient toutes les étapes de la conception et la réalisation d'un vêtement : du patronage au montage. Comme Cristobal Balenciaga dont nous vous parlions dans un récent article. url : http://www.eventail.be/art-culture/expositions/3102-shaping-fashion-en-cinq-mots

 
Je suis couturier
Jusqu'au 10 juin
Fondation Alaïa
18 rue de la Verrerie, Paris 4e
Rédigé par Sybille Wallemacq

Actualités liées

 

Dans la même catégorie