Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Abstractions géométriques belges de 1945 à nos jours

  • Rédigé par Rédaction
0 avis
Jo Delahaut, Immense incertain n°1 (détail), 1960. Huile sur toile. Jo Delahaut, Immense incertain n°1 (détail), 1960. Huile sur toile.

À l'issue de la Seconde Guerre mondiale, l'abstraction refait son apparition, se déployant selon deux sensibilités distinctes : lyrique et géométrique.

L'abstraction géométrique est adoptée par une série d'artistes partageant un idéal de structure et de mesure qui s'unissent dès le milieu des années 1940 pour défendre leur moyen d'expression basé sur la géométrie. Ceux-ci entendent contribuer à la reconstruction de leur société, notamment par l'intermédiaire de l'art public. Intégrer l'art au quotidien est une préoccupation permanente, les artistes explorant les arts dits appliqués dans ce même but.

 
Pol Bury, capteur de ciel. Collection privée, Courtesy galerie patrick Derom, © photo : Brice Vandermeeren / SABAM 2014

Un véritable projet social sous-tend leur démarche : mettre l'art à la portée de tous. L'interdisciplinarité qui caractérise le mouvement est mise en exergue dans l'exposition des Beaux Arts de Mons, composée de peintures mais aussi de sculptures, de mobiliers, de joailleries, de textiles et de projets d'œuvres réalisées dans l'espace public. Avec, entre autres, les œuvres de Jo Delahaut, Pol Bury, Marthe Wéry, Dan Van Severen, Amédée Cortier, Jean Rets, Gaston Bertrand, Luc Peire et Walter Leblanc.

 
BAM
Jusqu'au 13 juillet
8, rue Neuve
7000 Mons
www.bam.mons.be

 

Rédigé par Rédaction

Dans la même catégorie