A+ A A-

Les 30 ans de la Fondation Cartier

  • Rédigé par S.W.
0 avis
Vue du bâtiment, Fondation Cartier pour l'art contemporain, Paris, 2013 Vue du bâtiment, Fondation Cartier pour l'art contemporain, Paris, 2013 © Jean Nouvel / Adagp, Paris. Photo: Luc Boegly

Avoir 30 ans, c'est une espèce d'apaisement par rapport à qui l'on est, ce que l'on veut. De la conviction et une certaine force qui circule dans nos veines. Il y a tout juste trois décennies, en octobre 1984, la Fondation Cartier pour l'art contemporain voyait le jour. L'an dernier, elle accueillait une exposition de Ron Mueck et battait son record de fréquentation. Joyeux Anniversaire !

Crée en 1984 par Alain Dominique Perrin, alors président de Cartier International, sur base d'une idée de son ami César Baldaccini, le sculpteur marseillais (1921-1998), la Fondation Cartier pour l'art contemporain avait comme premières ambitions d'accueillir des résidences d'artistes et d'organiser des ateliers. Après dix ans d'existence, elle quitte Jouy-en-Josas (près de Versailles) pour s'installer dans les anciens locaux de l'American Center situés boulevard Raspail à Paris. Une enveloppe complètement « Nouvel »...

 

Vue du bâtiment, Fondation Cartier pour l'art contemporain, Paris, 2013 © Jean Nouvel / Adagp, Paris. Photo : Luc Boegly

 

L'architecte français Jean Nouvel a imaginé des locaux afin que la Fondation puisse faire rayonner toujours plus loin cette création qu'elle cautionne, aide, finance et diffuse. Le bâtiment tout en transparence et luminosité devint ainsi le siège d'un des fleurons du mécénat d'entreprise en France. Conçue comme un espace de création pour les artistes mais également un lieu accessible au grand public afin de promotionner et faciliter la diffusion des arts contemporains et actuels, la bâtisse permet un renouvellement perpétuel de l'espace, une enveloppe transparente en dialogue avec son environnement : le jardin - véritable chef d'œuvre botanique de Lothar Baumgarten (1944) qui abrite notamment le cèdre du Liban planté par Châteaubriand en 1825 – et la ville, l'espace urbain et citoyen.

 

Vue du bâtiment et aperçu du jardin de la Fondation Cartier pour l'art contemporain, le jardin - véritable chef d'œuvre botanique de
Lothar Baumgarten, Paris, 2013 © Jean Nouvel / Adagp, Paris. Photo: Luc Boegly

 

Depuis mai, différents événements ont ponctué cette année anniversaire. A partir du 25 octobre, deux expositions illustreront le dialogue entre artistes. D'un côté, les architectes new-yorkais Diller Scofidio + Renfro (ce sont eux qui ont imaginé la High Line de Chelsea à New York !) créent un environnement sonore faisant écho à l'enveloppe architecturale de Jean Nouvel et de l'autre, le peintre argentin Guillermo Kuitca réintreprète visuellement et acoustiquement une installation de David Lynch crée en 2007 dans le cadre de The Air is on Fire consacrée au cinéaste et artiste américain). Le programme complet est à consulter sur le site de la Fondation qui s'est d'ailleurs offert pour l'occassion un relifting technologique... entre autres publications (catalogue des 30 ans, album collector, etc.), soirée et projections. La fête n'est pas encore finie...

 

Fondation Cartier pour l'art contemporain
261, boulevard Raspail
75014 Paris
http://fondation.cartier.com
 
 
Rédigé par S.W.

Media

Actualités liées

 

Dans la même catégorie