Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 778
A+ A A-

Fotofever Paris, photobelgitude

  • Rédigé par
3 avis
Studio d'arte interno 11, Samugheo Chiara et Tina Aumont, 1968 Studio d'arte interno 11, Samugheo Chiara et Tina Aumont, 1968 © Droits réservés

Il n’y a pas besoin de raisons particulières pour avoir envie de passer un weekend à Paris. Mais Fotofever est un argument supplémentaire. D’autant plus que la Belgique y sera bien représentée. Alors, pourquoi hésiter ? 

Novembre, c’est le mois de la photo à Paris. C’est l’effervescence, et on ne compte plus les évènements artistiques en relation avec la photo. Parmi cette débauche photographique, une manifestation sort du lot: Fotofever, dédié à la photo contemporaine et aux jeunes artistes. En effet, la volonté des organisateurs est de « débusquer les talents, ausculter la diversité de la photographie actuelle, vaincre les barrières à l’achat et susciter des vocations de collectionneur ». Tout un programme...

Et un programme ambitieux d’ailleurs : l’année dernière, Fotofever avait réuni septante exposants et drainé dix mille visiteurs. Cette année, plus de cent galeries seront présentes. Des galeries du monde entier font le déplacement: Japon, Chine, Colombie, Italie, Danemark … et Belgique! Des galeries Belges parmi lesquelles on trouve la galerie d’Alexia Werrie: Spot U Art. Une galerie d’art contemporain, exclusivement en ligne. Une présence physique qui étonne de la part d’une galerie qui a pris le parti du cent pour-cent numérique.

Alexia Werrie s’explique, sans sourciller : « être présent physiquement lors d’évènement comme Fotofever nous permet de donner la possibilité aux visiteurs de voir les oeuvres réellement. Cela nous permet aussi de rencontrer des collectionneurs que nous n’aurions pas touché autrement, notamment un public étranger. Malgré qu’une galerie sur le web comme la nôtre soit sans frontière, et que notre communication soit on-ligne, cela a toujours du bon de nous présenter, et nos artistes, par d’autres canaux que le numérique ». A Fotofever, Spot U Art présentera le travail de la photographe Belge Florence d’Elle, dans une série intitulée Re-birth.

 

Florence d'Elle, Anna, quadryptique, 2013 © Spot U Art

 

« Florence d’Elle représente dans ses travaux des modèles féminins. Dans le cas de Rebirth, ce sont des femmes à la corpulence, au physique, plus éloigné des standards actuels. Ces femmes font penser aux modèles des maîtres anciens, aux femmes de Rubens par exemple. Elles peuvent être rousses, très pales, aux formes voluptueuses » raconte la galeriste.

Autre galerie belge présente: Espace Art 22, spécialisée dans les artistes emergeants, et donc parfaitement dans l’esprit de Fotofever.

 

 Mireille Roobaert, Objets Photographiques I,tirage 1/5 sur aluminium © Galerie d'Hauterives

 

Fotofever sera également l’occasion de découvrir les 'objets photographiques' de Mireille Roobaert pour laquelle chaque pixel compte car: « ils contiennent chacun une part de vérité essentielle »...

 

Fotofever
Du 14 au 16 novembre
Carroussel du Louvre
Paris
www.fotofeverartfair.com
 
 
 
Rédigé par

Dans la même catégorie