Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 776
A+ A A-

Il était une fois ... 2/2

  • Rédigé par
0 avis
La Belle au Bois Dormant La Belle au Bois Dormant © Droits réservés

La suite de notre rendez-vous consacré aux contes pour enfants, et destiné à vous donner envie de vivre l’expérience proposée au Palais Lumière d’Evian !

 Un roi et une reine, sans enfant « ah ! si seulement nous avions un enfant ». Leur vœu fut exaucé. Mais la jeune princesse fut condamnée par une méchante fée (vexée de n’avoir pas été conviée au baptême de la Belle), à une mort accidentelle dans sa quinzième année. Grâce à l’intervention d’une bonne fée, au lieu de subir la mort prédite, elle tomba dans le sommeil pour cent ans… au terme duquel, la Belle sera réveillée par le baiser du Prince Charmant.

« La Belle au bois dormant », autre grand classique de Charles Perrault tiré du recueil de contes « Contes de ma mère l’Oye », datant de 1697, inscrit le mythe de Perséphone – la légende de Brunehilde réveillée par le baiser de Siegfried dans la tradition orale.  

En 1958, Clyde Geronimi réalisa l’affiche originale pour l’adaptation « Sleeping beauty » de Walt Disney.

Armand Langlois imagine une installation avec des automates animés et des décors  néo-baroques empreint de symbolisme, de fantaisie et de poésie évoquant les contes de Perrault. Ces scènes sont destinées à des expositions temporaires dans des lieux culturels.

 

 

 

Une fillette blanche comme la neige, rouge comme le sang, brune comme l’ébène, qui, fuyant sa belle-mère, trouve refuge dans la cabane de sept nains. Blanche-Neige, empoisonnée par sa marâtre, s’endort du sommeil de la mort. Les nains, l’ayant placé dans un cercueil de verre, veillent sur elle en attendant que la vie, sous les apparences du Prince Charmant, transporte dans un autre monde l’enfant devenue jeune fille…

Le conte original, écrit et publié en 1812 par les frères Grimm – Jacob et Wilhelm Grimm -  sous le titre « Schneewittchen » (Blanche-Neige et les sept Nains) connu de nombreuses adaptations littéraires et cinématographiques.

L’histoire inspire Sophie Lebot qui décline le sujet à travers diverses illustrations - numériques et graphiques - notamment aux Editions Lito. Mais aussi de nombreux créateurs dans le domaine de la mode, tels que, la Maison Fabre ou Fanny Wilk pour Temps d’Elégance.

Continuez à croire au Prince Charmant…

 

Jusqu’au 6 avril 2015
Palais Lumière
Quai Albert-Brasson
Evian
www.ville-evian.fr
Rédigé par

Dans la même catégorie