A+ A A-

Andres Serrano, qui avait défrayé la chronique à cause d'une photo jugée sacrilège, n'en finit pas d'être honoré par les institutions.

Vous en rêviez ? Artisan de la Truffe l'a fait.

Son goût éclectique est connu à Paris et ses expositions toujours très courues car Pierre Passebon a ce qu'on appelle un œil. Qu'il expose Guy de Rougemont ou Patrice Calmettes, son choix est toujours personnel, insolite et passionnant.

"Dès que j'ai une demi-heure de libre, je file à cinq minutes du bureau, rue Chapon, où j'ai mes habitudes dans certaines galeries, comme chez Claudine et Marion Papillon.

"C'est le plus grand centre de création contemporaine d'Europe. On y découvre une scène artistique bouillonnante.

"Tout ce qui touche à la création artistique m'intéresse et je ne manque jamais une exposition de ce musée, dont j'admire beaucoup le directeur, Fabrice Hergott.

"Elle est à deux pas de la maison et j'essaie d'y aller deux fois par semaine, de 19 à 20 heures. L'endroit a été magnifiquement réhabilité.

"Situé sur la place du Palais-Bourbon depuis 1978, Henri Moulié a la plus jolie boutique de fleurs de Paris. Célèbre par la qualité et le service, cette maison fournit ministères, ambassades, maisons de couture.

"Une adresse incontournable à Paris. Ouvert en 1951, repris par les frères Faiola en 1984, ce restaurant italien est un lieu devenu légendaire par son histoire et sa clientèle.

"C'est un bistrot parisien classique où j'ai également mes habitudes car il est à côté de la maison.