Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

"C'est une institution où j'aime aller dîner avec des amis. Beaucoup de gens disent que ce n'est plus comme avant, mais moi je continue à trouver l'endroit absolument charmant.

"Une autre adresse à quelques minutes de chez moi, mais ce restaurant est plus sophistiqué. Pas pour le décor, qui est celui d'un bistro parisien, mais pour le chef, Yves Camdeborde, qui propose une cuisine simple, généreuse et de grande qualité.

"C'est un grand café au décor chaleureux, très pratique car à deux pas de la maison et ouvert sept jours sur sept jusqu'à deux heures du matin.

"J'aime beaucoup ce théâtre qui, comme son nom l'indique, est minuscule. Je suis allée y voir Marisa Berenson dans un spectacle intitulé Berlin Kabaret, où elle est formidable. Elle a eu tellement de succès que la pièce est reprise en ce moment.

"Je l'ai connu quand il était le chef personnel de Kenzo. Il y a dix ans, il a ouvert son restaurant où je dîne quelquefois. Toyo propose une excellente cuisine japonaise, créative mais avec toujours des produits frais, une cuissonparfaite et une présentation des plats irréprochable, ce qui compte beaucoup au Japon.

"J'ai une passion pour l'Antiquité, et David Ghezelbash en est le grand spécialiste, qu'elle soit grecque, romaine, égyptienne ou du Proche-Orient. Un jour, il est venu à une de mes expositions, nous avons sympathisé et je l'ai invité ensuite à l'atelier.

"Je n'ai pas besoin de présenter le plus beau parc de Paris. Une vingtaine d'hectares d'arbres et de pelouses agrémentés de bassins, de statues et de kiosques. Ce fut longtemps un but de promenade bucolique, c'est à présent l'endroit où je cours deux fois par semaine. Pour moi qui n'ai jamais fait de sport, c'est une révolution ! Et les résultats sont stupéfiants. Je me sens véritablement renaître. Un coach m'a progressivement initié à l'effort et j'en tire une source de joie et d'épanouissement."

 

Entre le boulevard Saint-Michel, la rue de Vaugirard, la rue Guynemer et la rue Auguste Comte
Paris 6e

"Cela fait dix-sept ans que je suis le directeur artistique de cette marque emblématique qui date de 1882. Sans doute la plus ancienne maison de sport du monde !

Les défilés de haute couture commencent demain et le Meurice affiche complet ? Changer de rive et allez essuyer les plâtres au Lutetia qui vient de rouvrir ses portes après quatre ans de travaux.

"Même si j'aime profondément l'art contemporain, j'ai un attachement pour l'art moderne. C'est grâce à Marcel Fleiss et à son fils David que j'ai rencontré le comité Picabia et pu réaliser de magnifiques tapis d'après des dessins originaux.

Page 1 sur 2