A+ A A-

Les amants de Coyoacán, une fresque lumineuse signée Gérard de Cortanze

  • Rédigé par Apolline Elter
0 avis
Issu d'une illustre famille aristocratique du Piémont, Gérard Roero di Cortanze compte quelque 80 publications à son actif, réparties en cycles et passions, de biographies historiques, picturales, hispaniques, de voyage.... romans, récits et chroniques d'atmosphère. Il obtient en 2002 le prix Renaudot pour son roman historique Assam, focalisé sur le marquis Aventino Roero di Cortanze. Il est membre, depuis 2005, l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique. Issu d'une illustre famille aristocratique du Piémont, Gérard Roero di Cortanze compte quelque 80 publications à son actif, réparties en cycles et passions, de biographies historiques, picturales, hispaniques, de voyage.... romans, récits et chroniques d'atmosphère. Il obtient en 2002 le prix Renaudot pour son roman historique Assam, focalisé sur le marquis Aventino Roero di Cortanze. Il est membre, depuis 2005, l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique. © GdC

Ecrivain, biographe, essayiste, critique littéraire, traducteur... passionné d'Histoire, de peinture, de littérature et de linguistique espagnole et française, Gérard de Cortanze publie , en ce premier semestre 2015, un roman historique centré sur l'exil de Léon Trotsky au Mexique, - où il débarque en janvier 1937 - et la liaison passionnelle qu'il entretient avec l'artiste Frida Kahlo.

Accueillis sur le sol mexicain, sous le statut de réfugiés – à la condition de ne pas exercer d'activité politique- le célèbre révolutionnaire marxiste Léon Trotsky et son épouse Natalia Sedova sont hébergés en la Casa Azul de Frida Kahlo et Diego Rivera, à Coyoacán (banlieue de Mexico). Esseulée en son couple, blessée de trahisons, communiste de conviction, Frida se sent irrésistiblement attirée par la personnalité de Léon - son aîné de 27 ans - sa capacité d'écoute, d'empathie. S'ensuit une relation torride, nourrie de missives passionnées et d'échappées à leurs conjoints respectifs. La peinture de Frida Kahlo offre un vivant témoignage du bonheur qui l'habite à l'époque.


Traçant avec brio le roman d'une idylle brève, intense et lumineuse, de la complicité qui lui survit, de la vie qui se poursuit, Gérard de Cortanze confère ardeur et corps à des personnages historiques, à la traque qui hante Trotsky et au Mexique de la fin des années 1930. La lecture en est haletante.

 

Gérard de Cortanze est l'invité du prochain Déjeuner Littéraire de L'Eventail. Il évoquera avec Apolline Elter les lignes de forces de son roman, la vie de Frida Kahlo et son incidence sur sa production artistique.

 

Le Déjeuner Littéraire est fixé au jeudi 11 juin de 12h à 14h. Il se déroulera au Cercle Royal Gaulois.

Modalités et inscriptions:
02 774 42 03
fwallyn@eventail.be
Participation par personne : 45 €

 

 

  Les amants de Coyoacán, Gérard de Cortanze, roman, Ed. Albin Michel, mars 2015, 336 p

 

 

Rédigé par Apolline Elter

Dans la même catégorie