A+ A A-

Arrêt sur Alex Vizorek | Concours

  • Rédigé par Corinne Le Brun
0 avis
Arrêt sur Alex Vizorek | Concours © Mathieu Buyse

Ses sketches et ses chroniques ont fait de lui "le Belge qui fait rire la France" et...les Belges. Cap sur Paris, retour fissa à Bruxelles. Aujourd'hui, Alex Vizorek nous offre la lecture de ses billets-radio et papier. De l'humour surréaliste à très, très grande vitesse. Rencontre.

Eventail.be - Vous publiez vos chroniques pour ceux qui ne les auraient pas entendues ou lues ?
Alex Vizorek - Quand France Inter m'a proposé de publier quatre année de chroniques, je n'ai pas hésité. En fait, il m'a fallu beaucoup travailler la réécriture des chroniques-radio pour le livre. J'ai dû enlever pas mal de scories - répétition de mots - propres à l'écriture orale. Un vrai boulot (rires). J'ai eu du plaisir à retrouver l'écrit pour l'écrit comme je l'ai fait pour le quotidien belge Le Soir, que j'ai dû abandonner par manque de temps. J'espère écrire prochainement pour un hebdo français. Ma préférence va à la liberté d'expression. L'écrit pour l'écrit me manque un peu.


- Pourquoi avez-vous renoncé à votre future carrière d'homme d'affaires?
- A dix-huit ans, je ne savais pas trop quoi faire. Mon diplôme à Solvay (ULB) était une manière de postposer une décision de vie. Je ne regrette rien. Cette formation m'a apporté une certaine crédibilité. J'ai appris à travailler dur. Je suis passé par le cours Florent à Paris et l'école de journalisme. La comédie m'a toujours intéressé. De Kings of Comedy (ndlr: Société de production d'humoristes belges), je suis passé à Vivacité (RTBF) en 2010. J'ai été connu plus tôt en Belgique qu'en France après dix ans de galère où « on vit les choses ». Quand vous commencez un marathon comme celui de la vie publique, vous ne savez pas combien de temps il dure. Je n'estime pas être arrivé. J'aspire à la longévité. Rester c'est avancer.


- Il est important de rire ?
- Le rire est un des sons que je préfère entendre. Il est salutaire quitte à déranger votre voisin. On me paie pour faire rire. Si derrière, j'ai quelques idées qui peuvent faire débat, c'est une vraie plus-value. J'aime profondément être engagé, mais rien ne doit primer sur le rire.

 

3 exemplaires de Chroniques en Thalys d'Alex Vizorek à gagner en envoyant vos coordonnées complètes à concours@eventail.be. Conditions: liker et partager l'article sur Facebook en taguant L'Eventail Magazine... Résultat le 15 juin. Premiers arrivés, premiers servis...


   Chroniques en Thalys d'Alex Vizorek. Dessins de Pierre Kroll et Nicolas Vadot. Ed. France Inter Kero.


Pour écouter Alex Vizorek:
*lundi au vendredi à 17h, avec Charline Vanhoenacker, dans « Si tu écoutes, j'annule tout »sur France-Inter.
* Lundi et mardi à 6h55 pour « Le billet d'Alex Vizorek » sur France-Inter
* Mercredi et jeudi à 11h, chroniqueur dans « La bande originale » de Nagui sur France-Inter.
* Tous les vendredis à 7h55 pour le « Café serré » sur La Première (RTBF)
* Tous les dimanches à 11h30 dans l'émission « Revu et Corrigé » sur La Une (RTBF).



Rédigé par Corinne Le Brun

Dans la même catégorie