A+ A A-

Philippe Bouvard, amoureux des bons mots

  • Rédigé par Maha Tissot
0 avis
Philippe Bouvard, amoureux des bons mots © RTL

Il nous reçoit à son domicile parisien dans une pièce où il se sent bien, entouré de beaux livres reliés. Il a une prédilection pour le roman de la fin du XIXe siècle et voue une admiration particulière pour Jules Renard et Victor Hugo. L'œil qui frise, l'esprit pétillant, Philippe Bouvard s'amuse et amuse toujours ses contemporains.

L'Eventail – Pourquoi avez-vous une telle admiration pour ces écrivains ?

Philippe Bouvard – J'ai une admiration sans bornes pour les écrivains qui ont réussi à créer des personnages iconiques et qui sont devenus des noms communs pour désigner des archétypes dans la langue française. Par exemple Madame Bovary de Flaubert et son pendant le bovarysme ou Victor Hugo qui avec Les Misérables nous a légués les Thénardier pour désigner des exploiteurs ou Gavroche, un gamin de Paris. Victor Hugo est le génie absolu. C'est le seul écrivain qui soit allé directement de son lit de mort jusqu'au Panthéon porté à bout de bras par le peuple. Le jour de ses funérailles, les prostituées n'ont pas fait payer leurs clients, en hommage !

– Votre spectacle Est-ce que le journalisme est encore un métier sérieux ? a rencontré un grand succès à Liège, vous serez d'ailleurs bientôt à Bruxelles... Vous semblez avoir une relation particulière avec la Belgique.
J'aime bien les Belges et je crois que les Belges m'aiment bien ! J'apprécie leur gaieté, leur humour et leurs bonnes tables. J'ai toujours aimé me rendre à L'Écailler du Palais Royal et également à un restaurant dont le nom est drôle : Comme Chez soi. C'est très belge, un endroit où l'on se réfugie pour ne pas dîner chez soi ! Je tiens par ailleurs, sur Bel-RTL, tous les matins, une chronique "Papier-Bouvard" où je revisite l'actualité.

 

Retrouvez l'interview complète de Philippe Bouvard par Maha Tissot en page 64 de l'édition de décembre toujours disponible sur tablette! Comment? Cliquez ICI.

 

Est-ce que le journalisme est encore un métier sérieux ?
Conférence-show de Philippe Bouvard
Le 17 février, à 20 h
Centre culturel et artistique d'Uccle
Rue Rouge, Uccle
www.ccu.be
 

 Bénéficiez d'un tarif préférentiel grâce à L'Eventail! Bénéficiez de place de 1ère catégorie pour le prix de la 2ème! Action limitée, ne tardez pas à réserver (avant le 4 février!) avec le code QUOTA YANOU en appelant au 02 374 64 94, entre 12h et 18h.

 

 

Rédigé par Maha Tissot

Dans la même catégorie