A+ A A-

Les dessous des photographies de Silvano Magnone

  • Rédigé par Louis de Biasin
1 avis
Les dessous des photographies de Silvano Magnone Céleste © Silvano Magnone

Chaque mois, en marge de l'agenda "art des XXe et XXIe siècles" de L'Eventail, décryptez une œuvre d'art issue de l'exposition phare du moment sur eventail.be. En ce mois de novembre, zoom sur une série de photographies de Silvano Magnone à l'occasion de la troisième exposition de la galerie Spazio Nobile à Ixelles.

Placées côte à côte sur les murs de la galerie, les clichés de Silvano Magnone semblent issus d'un autre temps – de ce XIXe siècle, précisément, lorsque la photographie se frayait encore un sillon aux milieu des arts plastiques, entre peinture naturaliste et art du portrait. Derrière leur (fausse) patine ancienne, les modèles aux poses figées sont certes d'une grande modernité, mais le rendu des photos qui sont face à nous a de quoi intriguer.

C'est que Silvano Magnone, formé en Italie et résidant en Belgique, adopte et se réapproprie les techniques anciennes de la photographie. À l'aide d'un appareil à soufflet, il revient aux principes fondamentaux de la camera obscura et du support aux solutions photosensibles, comme l'argentique ou le platine, quand il ne s'agit pas de ferrotypes (plaque de métal enduites de collodion), une technique produisant une épreuve unique.

 

 
 Camille © Silvano Magnone

 

Ici, pas de place à l'erreur, même si l'artiste l'avoue, ce qui l'intéresse, c'est aussi la part de hasard agissant dans la réaction des matériaux. Car la nature et le temps ont ici droit de cité : Magnone réutilise avec ferveur des matériaux vieillis, d'anciens produits recyclés, des stocks de papier photosensible mis au rebut, jusqu'à de vieux carrés polaroïd qui agissent encore de manière bien intéressante.

Conjuguée aux poses figées des modèles (obligées, sans doute, par des temps de pose plus longs), la technique ancienne confère aux photographies de Silvano Magnone une aura fascinante, une profondeur dans les clairs-obscurs et un aspect de création artisanale et indéniablement artistique. Entre nostalgie et image intemporelle.

 

 
 © Silvano Magnone
 

Les clichés argentique de Silvano Magnone ont naturellement entamé un dialogue de choix avec les créations d'arts appliqués et de design rassemblées par Lise Coirier et Gian Giu Simeone sur le thème du verre et de l'argent (Silver Edition) au sein de leur galerie Spazio Nobile. Quand la brillance de la surface s'anime par la personnalité d'artistes et de designers confirmés...

Lisez aussi le compte-rendu de l'exposition "Silver Edition & Silvano Magnone" dans notre agenda de l'art contemporain, en page 99 de l'édition de janvier de L'Eventail, disponible en librairie et sur tablette ici.

 
Silver Edition & Silvano Magnone
Du 12 décembre au 19 février
Spazio Nobile Gallery, Ixelles
Promateriagallery.com
Rédigé par Louis de Biasin

Actualités liées

 

Dans la même catégorie