Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Ruinart expose Liu Bolin à Art Brussels

  • Rédigé par Rédaction
1 avis
Ruinart expose Liu Bolin à Art Brussels © Liu Bolin/Ruinart

Elégance, savoir-faire et lumière sont les maîtres-mots de la doyenne des maisons de champagne, Ruinart. Autant de valeurs qui trouvent dans son engagement précoce en faveur de l'art un prolongement naturel. Elle confie chaque année une carte blanche à un artiste contemporain. Une manière d'exprimer son patrimoine, son histoire et son savoirfaire à travers la vision originale et créative d'artistes.

Cette année la Maison Ruinart a laissé carte blanche à l'artiste chinois Liu Bolin qui pratique l'art du camouflage. En faisant disparaître l'humain, il a su révélé les gestes et le savoir-faire à l'œuvre dans le process de création du champagne. Par son invisibilité, il amplifie l'expertise des femmes et des hommes qui travaillent dans l'ombre. Il a réussi à mettre en lumière l'harmonie de Ruinart avec la nature, l'extraordinaire savoir-faire et l'implication des collaborateurs de la doyenne des Maisons de Champagne.

 

 
 © Liu Bolin/Ruinart

 

Liu Bolin a passé plus de dix jours en résidence chez Ruinart, à Reims, révélant à travers trois images la trace du travail de l'homme. « J'ai été marqué par l'expertise déployée et l'utilisation des ressources naturelles à disposition dans la fabrication du champagne. Des vignes aux crayères, les collaborateurs de Ruinart tirent parti de la nature sans la dévoyer. C'est leur travail que j'ai voulu mettre en avant dans cette série ».

 

 
© Liu Bolin/Ruinart

 

Le résultat de cette rencontres de deux cultures (la Chine et la Champagne) est visible à Art Brussels sur le stand de Ruinart.

 

www.artbrussels.com
www.ruinart.com

 

Rédigé par Rédaction

Dans la même catégorie