Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 778
A+ A A-

Art et Antiquaires: l'automne à Deulin

  • Rédigé par
1 avis
Jean-François Régis, antiquaire, exposera à Deulin en ce mois d'octobre Jean-François Régis, antiquaire, exposera à Deulin en ce mois d'octobre © Droits réservés

Cela fait vingt-cinq ans que ça dure ! Le salon d’art et d’antiquaires de Deulin est devenu un classique de la saison automnale. Rassemblement chaleureux, familiale et esthétique, cette année encore, il ne faudra rien en louper.

Pour la vingt-cinquième fois, Stéphane de Harlez, lui-même antiquaire, et son épouse Dominique, ouvrent les portes de la propriété familiale aux antiquaires, artistes et visiteurs. Les weekend du 11 et 12 octobre, et 18 et 19 octobre, tout ce petit monde investira le parc, les dépendance et le château de Deulin.  L’occasion de voir des pièces d’un peu partout: mobilier suédois (Simon de Harlez), mobiliers, objets et tableaux du XVIIème au XIXème siècle venus d’Angleterre (Antiquités Englebert), art oriental (Sue Ollemans). Et bien sûr, beaucoup d’autres choses.

Les grandes attractions de ces deux weekend seront les travaux de Prune Faux et de Gerald Watelet: La première est plumassière. La plumasserie, c’est l’activité qui concerne la préparation de plumes d’oiseaux et leur utilisation dans la confection d’objets ou d’ornements, souvent vestimentaires. Avant de travailler les plumes, Prune Faux est passée par de grandes maisons de coutures: Dior, Chanel, Givenchy, Valentino … pour finir par s’installer en Provence comme artisan. Elle confectionne à l’aide de plume de coq, de pintade, de faisan, d’autruche, d’aigrette, de perroquet, en les teignant, coupant, frisant, cousant … des bracelets, des coiffes, des peignes, des broches… 

 

Une délicate création de Prune Faux © Prune Faux, tous droits réservés

 

Le salon d’Automne du Château de Deulin sera l’occasion de découvrir un métier "en voie de disparition". Et quand on voit la beauté du travail de Prune Faux, on ne peut que le regretter.

L’autre attraction, c’est donc le travail de Gerald Watelet. Le couturier-cuisinier-animateur de la RTBF revisitera la magnifique salle à manger ornée par de grandes toiles - des natures mortes au gibier, signées Deneux et peintes il y a exactement 250 ans, en 1764 -  et y dresse une table avec les qualités qu’on lui (re)connait: élégance et créativité.

Le salon d’Automne au Château de Deulin, s’est donc un excellent moyen de voir des choses belles et étonnantes dans le cadre somptueux d’un château du XIIIème siècle. 

 

Le Salon de l'Automne à Deulin
11 & 12 octobre
19 & 19 octobre
www.espacedeulin.be
 
Rédigé par

Dans la même catégorie