Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

En décernant à l'unanimité la Palme d'or au film sud-coréen Parasite, le Grand Prix à Mati Diop et le prix de la mise en scène aux frères Dardenne, le 72e Festival de Cannes reste fidèle à sa réputation: un palmarès ouvert sur le monde et politique.

Luc et Jean-Pierre Dardenne, frères et cinéastes, ont décroché avec L'Enfant leur deuxième Palme d'or au Festival de Cannes en 2005 , après Rosetta, en 1999. Les revoici dans la compétition cannoise, pour la huitième fois, avec Le jeune Ahmed, en lice pour une troisième récompense.

Bien sûr il y a Sorry we missed you de Ken Loach. Bien sûr, les premiers films Atlantique de Mati Diop et Les Misérables de Ladj Ly se sont lancés dans la course à la Palme d'or. Mais c'est sans aucun doute Douleur et gloire d'Almodovar qui a électrisé la Croisette.

Des zombies, des paillettes, des stars. Le tapis rouge déroule ses géants du cinéma –surtout américains- et ses surprises. Deux générations sont en compétition pour le 72e Festival de Cannes.

Avec près de 150 galeries et une majorité d'artistes brésiliens présents cette année, la quinzième édition de SP-Arte (du 3 au 7 avril) ne faillit pas à sa réputation de meneuse parmi les foires d'art contemporain d'Amérique latine.

La 17e édition d'Art Basel, qui s'est tenue du 6 au 9 décembre, faisait penser à un échiquier géant. Sa stratégie ? Une prise de risque minimale. Intérêt et principal.

La FIAC a désormais 45 éditions à son actif ! 195 galeries, de 25 pays différents, y ont répondu présent. Un événement à marquer, encore une fois, d'une pierre blanche.

Sauvée in extremis de l'oubli, cette foire d'art contemporain désormais au sommet est cette année placée sous le signe de la couleur en trois dimensions, gage d'un optimiste que l'on voudrait inébranlable.

Après Prague, l'an passé, la Laver Cup a élu résidence à Chicago du 21 au 23 septembre. Nous étions au premier rang de ce tournoi de tennis à part entière.

Cette année, Art Paris Art Fair fête ses vingt ans en couleur, sous la Nef du Grand Palais.

Page 1 sur 2