Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Playlist de Noël #1: White Christmas

  • Rédigé par Maxime Delcourt
0 avis
Playlist de Noël #1: White Christmas © ANNA KEATING

C'est bientôt Noël, bientôt l'heure d'ouvrir les cadeaux et de partager de beaux moments en famille. Pour accompagner ces instants festifs, Eventail.be propose de revenir chaque jour sur l'histoire d'un tube de Noël. Aujourd'hui, White Christmas d'Otis Redding.

Si l'on sait l'intérêt porté par Otis Redding aux ballades d'amour poignantes (There Arms Of Mine, Try A Little), l'on connait moins, en revanche, sa passion pour les chansons de Noël. À une époque, les années soixante, où les légendes de la soul y vont tous de leur petite reprise (This Christmas de Donny Hattaway et Santa Claus Is Comin' To Town des Jackson 5, entre autres), Otis Redding s'essaie lui aussi à cet exercice en adaptant White Christmas, chanson originellement composée en 1940 par Irving Berlin et réinterprétée par des dizaines d'interprètes (Bing Crosby, Frank Sinatra, Perry Como, Elvis Presley ou Bob Marley).

 

 

Si la version de Redding se classe au 12ème rang du classement du Billboard Magazine, le soulman ne goûte malheureusement pas à la reconnaissance de ses pairs. Enregistré durant l'été 1967, en parallèle à Merry Christmas Baby, White Christmas est en effet publié de façon posthume à l'hiver 1968, un an après le décès tragique d'Otis Redding dans un accident d'avion. C'est triste, mais l'on peut néanmoins se consoler en réécoutant aujourd'hui ce titre chaleureux avec le même délectable plaisir.

 

Rédigé par Maxime Delcourt

Actualités liées

 

Dans la même catégorie