Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 783
A+ A A-

Oscar & The Wolf : « Mes morceaux sont des représentations fantasmées de moi-même »

  • Rédigé par Maxime Delcourt
1 avis
Max Colombie, leader d'Oscar & The Wolf Max Colombie, leader d'Oscar & The Wolf © Droits réservés

Oscar & The Wolf ne fait pas que remplir les plus grandes salles de Belgique, il compose également des albums à situer entre le r&b, la pop et les musiques électroniques. Des albums faits pour traverser les frontières, donc, mais aussi les époques. Pas pour rien si ce Bruxellois d'adoption a baptisé son deuxième effort Infinity.

Eventail.be - votre premier album, Entity, est né d'une peine de cœur. Qu'est-ce qui vous a inspiré Infinity ?

Max Colombie (Oscar & The Wolf) - C'est la bande-son des deux ou trois dernières années de ma vie. Je ne suis pas sûr qu'il y ait un lien entre les morceaux à la base, ce sont juste des idées qui me viennent au jour le jour, selon les évènements que je suis en train de vivre. Ce sont avant tout ces évènements, comme le fait d'être en vacances à la plage et de vouloir que ce moment s'éternise, qui ont donné une couleur à l'ensemble.

 

- On pourrait définir votre musique comme de la soul digitale, notamment grâce à ce mix entre ta voix de crooner et tes mélodies assez électroniques. C'est une définition qui vous convient ?

- Oh, vous savez, tout me va. Je me fiche un peu de la façon dont les gens décrivent ma musique, l'important, c'est surtout qu'ils l'aiment. Peu importe la définition qu'ils en ont. Moi-même, j'ai beaucoup de mal à décrire ce que je fais. Et particulièrement Infinity, que je vois comme un album « shuffle », un disque où je laisse libre cours à toutes mes envies. Mais s'il fallait trouver un terme, je dirais que je fais de la pop.

 

 

 

 

- Qu'est-ce une bonne pop-song selon vous ?

- C'est une mélodie sincère, pas du tout superficielle qui transmet différentes émotions en à peine quelques minutes.

 

- Ce que vous arrivez parfaitement à faire, soit dit en passant...

- Ça vient sans doute du fait que mes textes tournent presque toujours autour de la romance ou de l'amour, des thèmes universels. Par contre, je tiens à le préciser, la plupart de mes morceaux sont fictionnels, ce sont des métaphores de ma personnalité, des représentations fantasmées de moi-même.

 

 
 Oscar & The Wolf © Droits réservés

 

- J'ai lu que vous vouliez vivre éternellement. C'est pour cela que vous avez nommé votre album Infinity ?

- Oui, c'est clairement lié à ce fantasme. Je n'aime pas l'idée que quelque chose puisse se terminer, que ma vie sur Terre ne me permettra pas d'accomplir tout ce dont j'ai envie. L'immortalité a donc quelque chose de séduisant pour moi, dans le sens où ça me permettrait d'assouvir tous mes désirs, sans craindre la lassitude que cela pourrait engendrer.

 

 

- Vous le disez, vos chansons sont avant tout fictionnelles, et je sais que vous nourrissez une vraie passion pour le cinéma. Il y a des réalisateurs pour qui vous aimeriez composer une BO ?

- Ce que j'aimerais, c'est voir le film et composer la musique à partir des images. Je ne suis pas trop partant à l'idée de composer des mélodies sans avoir visionné le film ou poser un regard sur l'histoire. Je trouve que ça perd de son charme lorsqu'on procède ainsi... Mais ce serait évidemment un plaisir de composer pour un réalisateur comme Harmony Korine. Si vous pouvez l'appeler pour moi... (rires)

 

 
 © Droits réservés

 

- À l'avenir, ce serait envisageable de vousvoir réaliser tes propres films ou tes propres clips ?

- Ça serait super épanouissant ! Si je n'avais pas fait de musique, je crois que j'aurais aimé être réalisateur, donc pouvoir réaliser moi-même mes clips serait une façon d'aller encore plus loin dans ma démarche, de poser une représentation visuelle et personnelle sur mes morceaux.

 

 

www.oscarandthewolf.com
Rédigé par Maxime Delcourt

Actualités liées

 

Dans la même catégorie