Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 783
A+ A A-

Tube de l'été : « Soulmate » de Justin Timberlake

  • Rédigé par Maxime Delcourt
1 avis
Tube de l'été : « Soulmate » de Justin Timberlake © DR

En juillet et août, L'Eventail prend le temps de savourer l'été et d'analyser les tubes qui risquent d'accompagner toutes nos vacances. Première partie de cette saga de l'été avec « SoulMate », tube inédit balancé à l'improviste par Justin Timberlake il y a quelques jours.

 « Summer stars now ». Ces mots, ce sont ceux prononcés par Justin Timberlake en introduction de SoulMate, comme pour souligner que l'Américain, après avoir joué au folkeux à chemise à carreaux sur son dernier album (Man Of The Woods), venait de produire le parfait tube de l'été, celui que l'on écoute pour accompagner le chant des cigales (que l'on entend d'ailleurs dans le refrain) et les virées en voiture ou à pieds au bord de la plage.

 

 

En à peine trois minutes et seize secondes, SoulMate a en effet tout de la summer song idéale avec son refrain qui se répète inlassablement et son texte qui transpire les amourettes de vacances : « Let me put my soul on you, it's only right/Let me pull you up out your body, into mine/Let me be your soulmate for the night ». Pas un hasard quand on sait que Justin Timberlake est un habitué du genre depuis plusieurs années, lui qui a enflammé les soirées estivales de 2003 avec les différents tubes de son premier album (Rock Your Body et Señorita, tous les deux produits par The Netpunes, le collectif de Pharrell), mais aussi celles de 2016 avec l'imparable Can't Stop The Feeling !.

Et, on ne va pas se mentir, c'est un réel bonheur de retrouver le sens du tube de Justin Timberlake, tant on n'avait pas été pleinement convaincu par son dernier album, ni par la reformation (opportuniste et mercantile diront certains) de 'N Sync, le boys-band avec qui tout a commencé pour lui dans les années 1990. Là, c'est un véritable hymne au farniente, suffisamment entêtant pour nous faire patienter l'un des possibles prochains gros coups de l'Américain : une collaboration avec Drake. Pour le tube de l'été 2019 ?

Rédigé par Maxime Delcourt

Actualités liées

 

Dans la même catégorie