Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

FrancoFaune, une certaine idée de la chanson en français

  • Rédigé par Maxime Delcourt
1 avis

Toujours prompt à prôner la diversité musicale, le festival FrancoFaune revient à Bruxelles pour une cinquième édition qui, du 4 au 14 octobre, réunit têtes d'affiches et nouvelles têtes.

Non content d'investir pendant dix jours une vingtaine de lieux de Bruxelles et sa commune (Botanique, Atelier 210, Chaff, Brass, VK, Le Jardin de Ma Sœur, etc.) avec plus de cinquante concerts et tout un tas de jeunes pousses à découvrir, le festival FrancoFaune peut également s'enorgueillir de vouloir à chaque fois surprendre. Ainsi, lorsque les programmateurs invitent Brigitte Fontaine, 79 ans et toujours aussi saisissante à chacune de ses sorties, ce n'est pas simplement pour lui offrir un baroud d'honneur, mais bien pour lui proposer de donner un concert en compagnie de Yan Péchin (Bashung, Higelin) au 140, un lieu qui, à en croire l'organisation du festival, « compte beaucoup pour elle ».

 

 

Aux côtés de cette icône de la chanson française, de nombreux évènements sont également à cocher : il y a bien évidemment les concerts de Baloji, de Sharko (pour un show en français), de Marka (seul en scène pour l'occasion) et de BaliMurphy, le temps d'une prestation en acoustique. Histoire de coller aux tendances de l'époque, on pourra également compter sur les prestations d'Hippocampe Fou, du 77, de Chance ou d'Alaclair Ensemble, chargés de mettre en lumière un hip-hop toujours plus hybride, sans frein ni contrainte.

 

 

En cinq ans, cet autoproclamé « Festival de la biodiversité musicale » s'est aussi taillé une sacrée réputation en matière de défrichage, mêlant « espèces musicales en voie d'apparition et têtes d'affiches prêtes à sortir de leurs zones de confort ». Par le passé, on a ainsi pu découvrir aussi bien Roméo Elvis et Nicolas Michaux qu'Angèle ou l'Or du Commun. Cette année, ce sont notamment vers la pop de Mélanie Isaac, le groove de Mathias Bressan, les récits cinématographiques de Chevalrex ou encore les chansons ouvertes sur le monde d'Ali Danel que les regards risquent de se tourner. Après tout, l'avenir de de la scène francophone se trouve probablement là.

Rédigé par Maxime Delcourt

Dans la même catégorie