Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Claire Laffut, esthète pop

  • Rédigé par Maxime Delcourt
1 avis
Claire Laffut, esthète pop © Maelle André

Jeune artiste belge exilée à Paris, Claire Laffut est l'une des révélations pop de l'année 2018. À 22 ans à peine, et en seulement trois singles, dont un aux côtés de Fakear, elle s'impose donc parmi ces artistes que l'on tient à défendre dans cette rubrique dédiée à la scène locale.

Il aura suffi d'un single pour que Claire Laffut prenne une toute autre ampleur et que l'on comprenne que son talent, qui s'est longtemps tenu à l'écart des ondes FM, puisse finalement toucher le cœur des mélomanes. Après la mode, le dessin, la peinture ou encore des apparitions dans quelques clips (Keren Ann, Kekra), la Belge devient ainsi une artiste pop respectée et suivie : par la presse francophone, par Angèle, qui en dit le plus grand bien à chaque fois que l'occasion se présente, et bien sûr par le public, qui semble d'ores et déjà répondre présent.

 

 

C'est vrai qu'il y a quelque chose d'irrésistible à l'écoute d'un single comme La Vérité, ce genre de tube parfaitement entêtant, catchy et capable de faire passer une chanson de l'euphorie au spleen en un changement d'accord. Elles sont en effet rares les mélodies à nous faire chanter le cœur léger des paroles telles que Et j'ai tout quitté/Afin de te trouver, mais aussi à paraître aussi rapidement essentielles, presque inséparables de nos activités quotidiennes. Sans doute est-ce dû à la sincérité du propos, à l'efficacité du refrain ou encore à la voix de Claire Laffut : une voix surannée, douce et voluptueuse, qui n'a pas manqué de fasciner certains producteurs.

 

 

Il y a quelques semaines, Fakear, figure reconnue du paysage électronique français, s'offrait ainsi les services de la Belge le temps d'un morceau hautement synthétique, planant, mais toujours au service d'harmonies vocales délicates. Vision est également l'occasion de vérifier que Claire Laffut conserve la même grâce et la même suavité lorsqu'elle troque le français pour l'anglais. On se dit alors que son premier EP, à paraître début novembre, a toutes les chances de surprendre et d'élargir encore un peu plus la fan base d'une artiste définitivement prête à l'emporter à l'applaudimètre.

Rédigé par Maxime Delcourt

Actualités liées

 

Dans la même catégorie