A+ A A-

La Mercerie

  • Rédigé par  Gerald Watelet
2 avis
La Mercerie © Droits réservés

Les endroits branchés, il faut bien le dire, le disputent rarement à l'originalité ou à la poésie de leur concept. Beaucoup de beige, du personnel amateur, des prix prétentieux et malheureusement, un chef qui l'est parfois tout autant. Mais on m'avait parlé d'un petit coin bien différent, et tenez vous bien, c'est vrai. Il s'agit de La Mercerie...

La créatrice de cet univers se nomme Anne Goldschmidt, et tout comme lui elle est douce et accueillante, fraîche et différente.

J'y suis entré, premier client par un beau matin de printemps. En quelques instants j'étais transporté à Vienne dans ces inimitables salons de thé de la Mittle Europa. Anne a créé un univers très féminin, une bonbonnière moderne, ouverte sur la rue, et à la fois confidentielle. Marie-Antoinette ou Sissi auraient pu y retrouver leurs amies. On ne peut qu'aimer cet univers neuf et unique à Bruxelles.

Et pour la table. Il était tôt, je me suis arrêté à un petit déjeuner parisien. Une baguette parfaite, le petit pot de beurre, une compote de pommes fraîches, le café irréprochable.....et comble du bonheur, RIEN n'était préemballé. Mais en parcourant le menu, je vais revenir déjeuner. Un soin tout particulier est apporté au choix des produits. Les viandes viennent de petits producteurs certifiés BIO, les fruits et les légumes sont de la même veine et les poissons portent le label MSC, que demander de plus... sinon le chef qui va avec. C'est un belge, Jeremy Wiame, qui préside aux fourneaux. Après une formation classique, et des passages dans nos bonnes maisons, comme Le Chalêt de la Forêt, Bonbon, ou encore Rouge-Tomate, il rejoint les fourneaux flambant neuf de La Mercerie. C'est dire si du matin au soir vous pourrez prendre votre « petit déj », bruncher, déjeuner, prendre le thé ou même l'apéro avec des tapas.

 

La Mercerie
2, rue de Vergnies
1050 Bruxelles
Tel 02 644 21 40
 
Voir la carte
 
Rédigé par  Gerald Watelet

Dans la même catégorie