Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 775
A+ A A-

Les 95 ans de la princesse Marianne Bernadotte

1 avis
Sharing on Facebook
Les 95 ans de la princesse Marianne Bernadotte © DR

Dernière survivante parmi les tantes du roi Carl-Gustav de Suède, Marianne Bernadotte est une habituée des grands événements familiaux et officiels de la cour mais aussi une favorite des enfants royaux, qui, depuis la mort de la princesse Lilian, veuve du prince Bertil, ont reporté leur affection sur la deuxième épouse du prince Sigvard, décédé en 2002.

Si elle n'est pas la doyenne des Bernadotte puisqu'une lointaine cousine, la comtesse Dagmar porte haut ses 103 ans, Marianne Bernadotte est connue depuis bien longtemps pour sa personnalité hors du commun. Née le 15 juillet 1924 à Helsingborg en Scanie, Gullan Marianne Lindberg se découvre très vite une passion pour le théâtre . Elle intègre l'école du Théâtre Royal puis l'institution elle-même où elle rencontrera Ingmar Bergman. Elle étudie ensuite la communication, le français et l'histoire de l'art à l'université de Stockholm. En 1961, elle épouse le prince Sigvard Bernadotte, fils du roi Gustave VI Adolphe et la princesse Margaret de Connaught, une petite-fille de la reine Victoria.

 

© DR 

 

Inégal, le mariage oblige le Prince à renoncer à son titre d'autant que Marianne a déjà eu trois enfants d'une union précédente qui a duré dix ans. Elle est divorcée depuis 1957. La grande-duchesse de Luxembourg octroiera au couple le titre de comte et comtesse de Wisborg.

 

© DR 

 

En 1962, Marianne rencontre le couturier Pierre Balmain avec qui elle va nouer des liens d'amitié qui se perpétueront avec son successeur le Danois Erik Mortensen. Très vite, elle va se classer dans la liste des femmes les plus élégantes au monde et une exposition inaugurée par la princesse Victoria en 2017 a célébré ce goût inimitable. Fin des années soixante, Sotheby's demande à la Princesse de diriger son antenne suédoise. Parallèlement, elle suit des cours de cuisine qui lui permettront finalement de conquérir son royal beau-père avec qui elle va mitonner de petits plats.

 

© DR

 

Mais Marianne Bernadotte ne se cantonne pas à la représentation, elle monte depuis longtemps au créneau défendant des causes qui lui sont chères telles que la dyslexie, les maladies oculaires, ou encore les arts qu'elle sert à travers sa fondation. Avec son époux, elle avait décidé de remettre des bourses pour aider les débuts de carrière d'étudiants en design, en théâtre, en musique et en expression artistique. Nul doute que les associations qu'elle préside et que tous les Bernadotte se réuniront pour fêter Marianne comme il se doit !

Rédigé par 

Actualités liées