Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Jacques Villeglé : Les murs ont la parole

  • Rédigé par Rédaction
0 avis

Ses affiches lacérées et prélevées sur les murs de la ville ont fait le tour du monde, mais on ne se lasse pas de retrouver les oeuvres de Jacques Villeglé en cette fin d'automne chez Patrick Derom. Dès 1949, l'artiste, formé aux Beaux-Arts de Rennes, entrevoit l'esthétique de ces superpositions de papiers imprimés, publicités, affichages sauvages, maintes fois arrachées, lacérées, décolorées...

Dans la mouvance pop art, l'art est là, partout, en ready-made. Tandis que son comparse Raymond Hains retravaille ses compositions, Villeglé cherche à réduire la contribution de l'artiste dans l'oeuvre ; son travail se limite au décollage et au recadrage. Le plasticien se cachera même longtemps sous le pseudonyme "Lacéré Anonyme". Au fil du temps, ses affiches constituent une véritable archéologie de notre société. Et c'est vrai, au fil des salles, sans jamais verser dans l'anecdotique, on sent percoler "l'esprit du temps". Récemment, Villeglé poursuit depuis plusieurs années la construction d'un alphabet sociopolitique, fait de signes et d'idéogrammes, qui traduit à sa façon notre monde postmoderne aux nombreux paradoxes.

 

Jusqu’au 9 février 2019 • Galerie Patrick Derom

1 rue aux Laines, Bruxelles • www.patrickderomgallery.com

 

Informations supplémentaires

  • Du: mardi, 11 décembre 2018
  • Au: samedi, 09 février 2019
  • Location: Bruxelles
Rédigé par Rédaction

Actualités liées

 

Dans la même catégorie