Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Luis-Alfonso de Bourbon présente son fils cadet, le duc de Touraine

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
2 avis
Sharing on Facebook
Luis-Alfonso de Bourbon présente son fils cadet, le duc de Touraine © DR

Né le 1er février à New York, Henri de Bourbon, titré duc de Touraine, a été officiellement présenté par ses parents le prince Luis-Alfonso de Bourbon et son épouse Margarita Vargas.

Il est le quatrième d'une fratrie qui se compose d'Eugénie, l'aînée, Madame Royale, née en 2007, et des jumeaux Luis, duc de Bourgogne, et Alfonso, duc de Berry, nés tous les deux le 28 mai 2010. Prétendant des légitimistes au trône de France, le prince Luis-Alfonso est connu par ses partisans sous le nom de Louis XX.

 

© DR 

 

Á quelques jours de ses 45 ans, force est de constater que la vie du duc d'Anjou fut loin d'être facile. Arrière-petit-fils du roi Alphonse XIII et de la reine Victoria-Eugénie, il descend en droite ligne de la branche aînée des Bourbons par son père Alfonso, duc de Cadix. Côté maternel, il a comme aïeul le général Franco puisque sa mère, Carmen-Martinez-Bordiu, est la petite-fille du Caudillo. Le couple qui a deux enfants, Francisco et Luis-Alfonso, vit un temps à Stockholm où ils représentent l'Espagne.

 

© DR

 

Toutefois, la mésentente s'installent et les ducs de Cadix divorcent et les enfants sont confiés à leur père. Ce dernier va assurer leur éducation car leur mère, plutôt absente, préfère les mondanités. En 1984, le frère aîné de Luis-Alfonso meurt dans un accident de voiture à Pampelune, au retour du ski. Cinq ans plus tard, le duc de Cadix meurt à son tour aux États-Unis, blessé mortellement au cou, lors d'une descente à ski.

 

© DR 

 

Á 14 ans, le jeune homme devient chef de maison. Il est soutenu par ses deux grands-mères, Emmanuelle de Dampierre, duchesse de Ségovie, et Maria del Carmen, marquise de Villaverde et duchesse de Franco. Cette dernière jouera un rôle déterminant dans sa vie. Luis-Alfonso poursuit ses études au Lycée français de Madrid avant d'intégrer le Collège universitaire d'études financières. Il servira dans l'armée de l'air espagnole avant de travailler à la banque BNP Paribas à Madrid avant d'être envoyé au Venezuela dans une autre institution financière.

C'est là qu'il rencontre sa future épouse, fille de l'homme d'affaires Victor Vargas. Il épouse Margarita civilement à Caracas le 5 novembre et le jour suivant, religieusement, dans le village d'Altos de Chavon. Le couple vit à Caracas, puis à New York, avant de venir s'installer à Madrid où il eest associé à certains événements officiels ou caritatifs. Adepte du hockey, de l'équitation et du polo qu'il pratique à en compétition, le duc d'Anjou se range du côté d'un catholicisme conservateur et s'affiche volontiers avec Santiago Abascal, chef du parti d'extrême droite espagnol Vox.

 

© DR 

 

En ce moment, il lutte contre la décision du gouvernement espagnol de faire transférer le corps du général Franco du monument de la Valle de los Caidos vers un autre lieu, déclarant : "Quand on attaque Franco, on attaque les miens, plus de la moitié de l'Espagne, la monarchie et l'Église qu'il protégea".

Rédigé par Christophe Vachaudez

Actualités liées

 

Dans la même catégorie