Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Le Japon entre dans l'ère de la 'Belle Harmonie'

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
2 avis
Sharing on Facebook
Le Japon entre dans l'ère de la 'Belle Harmonie' © DR

Passation de pouvoir très symbolique au Japon quand l'empereur Naruhito a hérité de l'épée et du bijou sacré qui l'investissent dans sa fonction.

Sa femme et sa fille, l'impératrice Masako et la princesse Aiko, âgée de 17 ans, ont été exclues de cette cérémonie matinale, à laquelle seuls les membres impériaux de sexe masculin - son frère, aujourd'hui prince héritier Fumihito, et son oncle, le prince Hitachi - étaient autorisés à assister. Petit clin d'oeil, on nota la présence d'une femme parmi les invités car cette membre du Cabinet, citoyenne ordinaire, ne tombe pas sous les lois de la Maison Impériale. En filigranes, cette attitude toujours très paternaliste pose le problème du futur puisque le frère et le neveu de l'empereur actuel sont désormais les uniques successeurs mais les lois changeront peut-être d'ici là.

 

© DR 

 

Quoiqu'il en soit, l'heure est aux réjouissances et le peuple japonais est désormais entré dans l'ère Reiwa... soit de la 'Belle Harmonie'. Des dizaines de couples ont ainsi fait la queue devant les bureaux du gouvernement pour présenter des documents de mariage marquant le premier jour de cette nouvelle époque. Naruhito s'est engagé dans son premier discours public à suivre l'exemple de son père en se consacrant à la paix et en partageant les joies et les peines de la population.

Le fils de l'empereur Akihito, premier prince à avoir étudié à l'étranger, est officiellement monté sur le trône du chrysanthème, promettant de respecter la constitution qui dépouille les empereurs de tout pouvoir politique et de s'acquitter de sa responsabilité en tant que symbole national. Lors de ce discours, toutes les femmes de la Famille impériale étaient présentes cette fois dont la nouvelle impératrice Masako, portant les bijoux historiques de l'impératrice Meiji.

 

© DR 

 

Pour l'instant, la famille continuera de vivre dans son palais Togu jusqu'à un déménagement au palais impérial en cours de rénovation. Á 59 ans, Naruhito est le 126e empereur du pays, selon le décompte des historiens qui inclurait probablement des personnalités mythiques remontant jusqu'au Ve siècle environ.

 

© DR 

 

Les Japonais se réjouissent de voir Masako plus souvent, elle qui a si longtemps souffert de dépression. Cette ancienne diplomate issue de l'université d'Harvard a pourtant toujours été soutenue par ses compatriotes, comme par son mari d'ailleurs qui, une première, a même osé s'élever contre les dérives autoritaires de la maison impériale à l'encontre de Masako. Les observateurs attendent donc de découvrir un empereur sans doute plus indépendant qui prendra peut-être des initiatives pour conduire la monarchie du pays du soleil levant dans la modernité en 'Belle Harmonie'.

Rédigé par Christophe Vachaudez

Actualités liées

 

Dans la même catégorie