Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Disparition de la princesse Christina des Pays-Bas

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
0 avis
Sharing on Facebook
Disparition de la princesse Christina des Pays-Bas © DR

C'est par un communiqué officiel de la cour des Pays-Bas que le décès de la princesse Christina a été annoncé. La fille cadette de la reine Juliana et du prince Bernhard souffrait depuis 2018 d'un cancer des os qui l'a emportée à 72 ans, au palais Noordeinde où elle était soignée.

La princesse qui avait notamment reçu comme parrains Winston Churchill et le prince Félix de Luxembourg, était née le 18 février 1947 au palais de Soestdijk. À l'époque, ses parents sont au désespoir car très vite, on découvre que la rubéole contractée par la reine Juliana durant sa grossesse a provoqué de graves lésions qui entraînent une quasi-cécité chez l'enfant. Les sommités du monde entier sont consultées et de traitements en traitements, la jeune princesse, rebaptisée Marijke par les siens, récupère une partie de sa vue mais le handicap demeurera. Juliana fera même appel à la guérisseuse Greet Hofmans qui organisera des séances de prières au chevet de la Princesse. L'influence de cette dame auprès de la Reine engendrera une crise gouvernementale grave qui ébranlera la monarchie.

 

© DR

 

Volontaire, Christina va développer son oreille et apprendre les langues, conversant en Français et impressionnant même le Président René Coty lors de son voyage officiel aux Pays-Bas. Mais elle trouvera sa voie dans l'étude du chant et de la musique, un apprentissage qu'elle suit à Montréal. Elle est sollicitée pour enseigner le chant à New York au sein de la méthode Montessori et dans le sillage enregistrera deux CD. Elle chantera d'ailleurs lors des funérailles de son père et de sa mère. En 1975, elle avait renoncé à ses droits au trône pour épouser un professeur cubain catholique rencontré à New York. Jorge Guillermo et Christina auront trois enfants : Juliana, Bernardo et Nicolas.

 

© DR

 

Très fréquemment aux Pays-Bas où elle a créé la Fondation qui porte son nom afin de promouvoir la musique classique à l'école et récompenser les jeunes talents, la Princesse se partage pourtant entre New York et l'Italie. Sensible aux difficultés rencontrées par les personnes malvoyantes, elle a longtemps travaillé avec la Fondation Visio qui utilise la danse, les sons et le contact physique pour améliorer le bien-être des aveugles et les ouvrir à d'autres formes d'expression. La Princesse avait fait la une de l'actualité quand elle avait décidé de vendre une partie de sa collection dont un dessin de Rubens que Sotheby's vendit 8,2 millions de dollars à la barbe des musées néerlandais. La Princesse sera incinérée après une cérémonie intime qui se tiendra au pavillon Fagel dans les jardins du palais de Noordeinde.

Rédigé par Christophe Vachaudez