A+ A A-

Le Musée des arts décoratifs de Paris se penche sur le cas Dior, cador de la mode française. « J'adore ! », répond l'écho publicitaire. « J'ad(i)ore » ! Ainsi s'est vu réactualisé le slogan. Cap sur l'expo, où il se cristallise aujourd'hui. Un cadeau en or !

Ce mois-ci, cap sur Londres, qui rend hommage à l'un des pères de la sculpture moderne. Vingt ans qu'aucune rétrospective ne lui avait été dédiée. Aujourd'hui, la Tate Modern répare cet impair, en présentant 250 sculptures, peintures et dessins signés de son nom. Des confettis pour Alberto Giacometti !*

Un sacré numéro, ce Botero ! Né en 1932 à Medellín, le père des modèles les plus plantureux de l'histoire de l'art se voit dédier une rétrospective dans une capitale éternellement prisée, j'ai nommé Rome.

Ce mois-ci, cap sur Amsterdam, la capitale et la ville la plus peuplée des Pays-Bas, qui a eu la bonne idée de concentrer ses principaux musées dans un quartier, le Museumplein.

Cap, ce mois-ci, sur l'un des foyers artistiques les plus actifs aux États-Unis, où s'en retourne une œuvre majeure de James Abbott McNeill Whistler (1834-1903).