A+ A A-

Cette année, Kusmi Tea fête ses 150 ans d'existence et est en pleine expansion. Gamme bien-être, design réinventé, boutique digitale, recettes originales, Kusmi Tea se démarque dans un univers assez classique. Rencontre avec le CEO de la marque, Sylvain Orebi, de passage à Bruxelles à l'occasion de l'ouverture de sa troisième boutique située rue Marché aux Herbes à deux pas de la Grand Place.

Avec ce dernier épisode sur les thés, nous vous emmenons dans le Maghreb avec le thé à la menthe. Considéré comme la boisson de l’hospitalité et un élément central de la vie sociale, le thé est historiquement assez récent. Quand le thé arrive en Egypte au 16e siècle, sa progression ne passe pas le désert de Libye. Le thé vert de Chine est introduit au Maghreb au 17e siècle mais l’usage se répandit dans toutes les couches de la population à la fin du 18e siècle (et grâce aux populations nomades, dans tout le Maghreb et toute l’Afrique de l’Ouest).

Les vertus du thé peuvent aussi nous faire du bien via des produits cosmétiques, que ce soit via des marques qui ont compris ce que la plante pouvait apporter ou via des cosmétiques fait-maison.

Imaginez-vous installé dans un Chesterfield, une lampe de lecture au-dessus de vous, un bouquin à la main mais surtout une tasse et une théière remplie de thé sur la table d’appoint.

Comme ingrédient ou comme boisson accompagnant vos plats, le thé permet des découvertes dégustatives intéressantes. Il est un exhausteur de goût naturel et rehausse les saveurs des mets.

Après une introduction éveillant les cinq sens, direction le Japon. Alors qu’en Chine, la consommation du thé est ritualisée par les moines pour rester éveillé pendant la méditation, elle devient là-bas une cérémonie esthétique et philosophique (zen).

En six épisodes, nous allons explorer un peu plus ce délicieux breuvage aux multiples couleurs. Bu partout dans le monde sous des formes variées et selon des rituels propres à chaque région, le thé met nos cinq sens en éveil.